KPM Analytics acquiert deux nouvelles sociétés

Rédigé par  vendredi, 24 mai 2019 09:11
KPM Analytics acquiert deux nouvelles sociétés Sightline Process Control

Sensortech Systems et Sightline Process Control rejoignent ainsi AMS Alliance, Chopin Technologies, Process Sensors Corp. (PSC) et Unity Scientific.

L’américain KPM Analytics, groupe spécialisé dans les instruments analytiques au travers des sociétés AMS Alliance, Chopin Technologies, Process Sensors Corp. (PSC) et Unity Scientific, vient d’annoncer coup sur coup les rachats de son compatriote Sensortech Systems et du canadien Sightline Process Control, chacun pour un montant non précisé.

Situé à Ottawa, Sightline Process Control est spécialisé dans les systèmes de vision 3D couleur et d’inspection automatisée (voir photographie), pour améliorer la qualité des produits, augmenter la productivité en ligne et de réduire les coûts de fonctionnement dans tous les procédés de fabrication agroalimentaire.

Quant à Sensortech Systems, la société d’Oxnard, en Californie, fabrique des analyseurs de process et de laboratoire, basés sur la technologie à proche infrarouge (NIR), tels que les modèles NIR-6000 pour la mesure d’humidité et d’épaisseur, NIR-6100 pour les applications agroalimentaires et NIR-6500 pour les applications de test en laboratoire, ou RF (ST-2200A pour la mesure d’humidité).

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

24/09/2019 - 26/09/2019
CIM 2019
24/09/2019 - 26/09/2019
Forum de l'électronique
24/09/2019 - 26/09/2019
Measurement World
08/10/2019 - 10/10/2019
Sepem Industries Angers
10/10/2019 - 10/10/2019
Journée technique du CFM

Capteurs et transmetteurs
Pression différentielle Deltabar PMD75

Le transmetteur de pression différentielle Deltabar PMD75 avec capteur piézorésistif et membrane métallique [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
API

Ce sigle a deux sens, l’un qui s’applique à l’univers des automatismes, l’autre à l’univers de l’informatique.

  • Automate Programmable Industriel. Les API sont des ordinateurs dédiés aux applications d’automatismes. A la différence des ordinateurs de bureau, il n’y a ici ni clavier ni écran (du moins pour les API classiques). Il y a par contre un grand nombre d’entrées/sorties (sur lesquelles sont raccordés les capteurs et actionneurs). Autre différence importante, la programmation se fait avec des langages spéciaux conçus pour les automaticiens (décrits dans la norme IEC 1131.3).
    On le voit, cela n’a pas grand-chose à voir avec un automate au sens commun du terme. Une autre définition avait été proposée par des professionnels (“Contrôleur logique programmable”) mais elle n’a pas eu de succès.
    Le correspondant anglais de API est PLC (Programmable Logic Controller). 
  • Application Programming Interface, interface de programmation d’applications. A l’origine, une API (ou un jeu d’API) est une couche logicielle au travers de laquelle une application peut accéder de façon standardisée aux ressources d’un système, sans qu’elle en connaisse les détails internes. Elle est donc utilisée par les développeurs d’applications et implantée sous une forme concrète sous la forme d’appels système, de fonctions C ou, sous Windows, de DLL (Dynamic Link Libraries). Mais aujourd’hui, le concept d’API s’est généralisé à tout type d’interface logicielle plus ou moins standard : API de système d’exploitation, API pour couches d’accès au réseau, API entre deux entités logicielles distantes, etc. (Définition Electronique International Hebdo)