Une nouvelle génération d’ICP-OES chez Agilent Technologies

Rédigé par  mercredi, 11 décembre 2019 13:58

Le système 5900 intègre une conception optique permettant de réaliser simultanément les mesures axiale et radiale du plasma.

L’américain Agilent Technologies, l’un des principaux fabricants en analyse chimique, science de la vie et diagnostic, vient de lancer une nouvelle génération de spectromètres d'émission optique à plasma à couplage inductif (ICP-OES), pour les laboratoires en environnement, en agroalimentaire, en énergie, en chimie et en matériaux.

Les systèmes 5800 et 5900 intègrent notamment de nouvelles fonctionnalités « intelligentes », qui fournissent une analyse encore plus détaillée des échantillons, des process et des états de fonctionnement. Les responsables de laboratoire peuvent ainsi compter sur la disparition des arrêts non planifiés et une approche plus proactive pour réduire la remesure des échantillons.

« Cette remesure est un problème important, car elle entraîne des coûts plus élevés,laboratoire des marges bénéficiaires réduites et une inefficience dans le laboratoire », constate Keith Bratchford, vice-président et directeur général de la division Spectroscopie atomique d'Agilent Technologies.

L’innovation du modèle 5900 réside dans la double visée verticale simultanée (SVDV) et son composant optique unique, le multiplexeur spectral dichroïque (DSC). Cette conception permet de réaliser simultanément les mesures axiale et radiale du plasma. Il ne faut donc plus qu’une seule mesure par échantillon, d’où l’obtention des résultats en un temps record.

Quant au système 5800, il existe en deux configurations : l’une à double visée verticale (VDV), configuration qui peut être mise à niveau sur site vers une SVDV si la cadence l’exige, l’autre à visée radiale (RV). Grâce à une gamme de capteurs associés à des outils logiciels,« travailler avec un ICP-OES 5800 ou 5900, c'est comme avoir un scientifique expérimenté avec soi pour analyser les échantillons, ce qui permet de réduire le taux de rotation du personnel dans les laboratoires », affirme Keith Bratchford.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo

Non classé
Mesure vibratoire de machines tournantes

Quelle que soit la machine : générateur, turbine, compresseur alternatif, diesel ou transmission, les [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Détecteurs de niveau à lames vibrantes Détecteurs de niveau à lames vibrantes
    La nouvelle génération des détecteurs à lames vibrantes Liquiphant FTL51B d’Endress+Hauser communique désormais en Bluetooth, avec l'application propriétaire SmartBlue (Android et iOS).
    Lire la suite >
  • Transmetteur de point de rosée Transmetteur de point de rosée
    Le transmetteur de point de rosée SF82, développé par Michell Instruments (groupe Process Sensing Technologies) affiche un temps de réponse de 6 s (de -60 à -20 °C) ou 40 s (de -20 à -60 °C), alors que les modèles Easidew sont limités à 5 min.
    Lire la suite >
  • Antenne goniométrique pour localisation Antenne goniométrique pour localisation
    Narda Safety Test Solutions (STS ; groupe L3Harris Technologies) a présenté son antenne goniométrique automatique ADFA 2 (Automatic Direction Finding Antenna). Avec une gamme de fréquence étendue, elle permet, associée au récepteur temps réel SignalShark, de localiser de manière précise et sûre des signaux RF.
    Lire la suite >
Benchtop
Un instrument Benchtop, c’est un modèle de table, par opposition aux modèles pour montage en rack et aux modèles portables.