Imprimer cette page

Partenariat entre Horiba Scientific et CytoViva

Rédigé par  mercredi, 08 juillet 2020 10:54
En associant les microscopes Raman de Horiba Scientific au module de microscopie à imagerie hyperspectrale (HSI) et à l’éclairage EDF de CytoViva, les nanoparticules d'or sont imagées dans les tissus (en haut), les spectres optiques correspondants (en bas à gauche) et Raman (en bas à droite) montrant des différences claires entre les nanoparticules et les tissus. En associant les microscopes Raman de Horiba Scientific au module de microscopie à imagerie hyperspectrale (HSI) et à l’éclairage EDF de CytoViva, les nanoparticules d'or sont imagées dans les tissus (en haut), les spectres optiques correspondants (en bas à gauche) et Raman (en bas à droite) montrant des différences claires entre les nanoparticules et les tissus.

Les microscopes Raman du premier et la microscopie à imagerie hyperspectrale et l’éclairage EDF du second rendent l’analyse Raman est plus rapide et plus puissante.

Le japonais Horiba, l'un des principaux fabricants mondiaux d'instruments d'analyse et de mesure pour l'industrie et la recherche, vient d’annoncer la disponibilité de produits utilisant la technologie de l’américain CytoViva, spécialiste de la microscopie optique (hyperspectrale, Raman et à fond noir).

En associant les microscopes Raman du japonais au module de microscopie à imagerie hyperspectrale (HSI) et à l’éclairage EDF (Enhanced Darkfield) breveté de l’américain, les utilisateurs bénéficient d’une imagerie rapide à travers l'échantillon avec une sensibilité élevée (imagerie hyperspectrale) et d’un rapport signal/bruit jusqu'à dix fois par rapport à celui des microscopes à fond noir standard (éclairage).

Il est alors possible de visualiser rapidement l'échantillon et les régions cibles d'intérêt – la limite de détection est de 10 nm lorsque les nanoparticules sont isolées –, puis de tirer parti des mesures Raman dans le même champ de vision pour fournir et confirmer l'identification chimique des nanoparticules ou d'autres éléments de l'échantillon.

« La spécificité chimique offerte par Raman peut être rapidement ciblée sur des nanoparticules individuelles que les composants CytoViva localisent en quelques minutes, voire quelques secondes », explique Andrew Whitley, Vice President and Global Director of Business Development de Horiba Scientific.

Cette intégration présente un intérêt majeur pour les applications liées à la recherche sur les nanomatériaux, l'administration de médicaments, les études de nanotoxicologie et la caractérisation des nanoparticules SERS.

Sur le même sujet

Connectez-vous pour commenter