L’AFM de Bruker atteint une vitesse de 50 images/s

Rédigé par  mercredi, 26 août 2020 16:23

Il fournit des informations essentielles sur le comportement d'une molécule unique en biochimie, en biologie moléculaire etc.

L’américain Bruker, fabricant d’instruments scientifiques et de solutions pour les analyses appliquées et industrielles, a dévoilé le microscope à force atomique (AFM) NanoRacer. Selon la société, ce nouvel AFM établit de nouvelles références en termes de vitesse de balayage, soit jusqu’à 50 images par seconde en fluide.

Ces capacités de numérisation permettent une véritable visualisation en temps réel des processus biologiques dynamiques à l'aide d’un AFM. Le NanoRacer se distingue également une résolution atomique et une convivialité inégalée, fournissant ainsi des informations essentielles sur le comportement d'une molécule unique et une compréhension approfondie des processus dynamiques en biochimie, en biologie moléculaire, etc.

Le nouvel AFM est équipé d'une excitation photothermique en porte-à-faux, d'une nouvelle architecture de scanner de flexion XYZ et de capteurs de positionnement à faible bruit dans chaque axe, ainsi que du contrôleur hautes performances Vortis 2 de JPK Instruments. L’AFM est conçu pour être utilisé avec de petits cantilevers, dans une plage de balayage de 100 x 100 nm2 et avec 10 000 pixels (à la vitesse maximale de balayage.

« Le NanoRacer est l’aboutissement d’une série d’innovations dans le domaine de la microscopie à force atomique à haute vitesse », précise Torsten Jähnke, directeur de BioAFM – JPK Instruments a été racheté par l’américain en juillet 2018 – chez Bruker.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Inventé par Dr. Fritz Faulhaber père et breveté en 1958, la bobine á bobinage oblique de FAULHABER [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
i.Link
Appellation de Sony, i.Link est plus connu sous le nom de IEEE1394 et FireWire. Il s’agit d’un bus série externe conçu à l’origine par Apple (sous le nom de FireWire) pour raccorder des périphériques à haut débit (400 Mbit/s) sur des PC (équipements vidéo en particulier).
Quand USB est apparu sur les PC, on a pensé que ce port serait réservé aux périphériques à faible débit (clavier, écran, imprimante) tandis que FireWire assurerait la connexion des périphériques à haut débit. Mais USB a vu ses capacités augmentées et du coup FireWire n’a pas connu le succès escompté sur les PC.
Le bus IEEE1394 est un bus série capable de transmettre des données de façon asynchrone et isochrone avec un débit utile très proche du débit nominal. Simple dans sa conception (paire torsadée) et dans son utilisation (plug and play à chaud), il trouve des applications dans le domaine industriel, en particulier dans les applications de vision et en tant que bus de terrain pour les commandes et synchronisations d’axes.