Pascal Coutance

L'édition 2018 de Vision, manifestation qui fait figure de référence mondiale dans le domaine de la vision industrielle, se déroulera du 6 au 8 novembre à Stuttgart.
Bras de mesures 3D, MMT, appareils de mesure de surface, systèmes de mesure avec réalité augmentée intégrée, équipements tomographiques, microscopes numériques 3D… De nombreux aspects de la mesure mécanique étaient représentés lors de la biennale bisontine. Tour d'horizon non exhaustif.
Les trois entreprises organisent conjointement, le 4 octobre 2018 à Lyon, une matinée destinée à présenter aux entreprises du bassin lyonnais les principaux enjeux de l’industrie 4.0.
La 23è édition des Palmarès technologiques, qui sont décernés chaque année par la revue Mesures, s'est tenue mardi 11 septembre, dans les locaux de la Fieec et du Gimelec, à Paris, en présence d'une centaine de personnes. La cérémonie de remise des prix a été précédée d'une table ronde sur le thème : «Industrie du futur : lever les derniers doutes».
Cette plateforme de collaboration prête pour le mobile offre une vision sans précédent de la fiabilité et de la performance opérationnelle d'une usine.
H Lavisionindustriellejoueunrôleimportantdansl'améliorationdesprocessusdefabrication,grâcenotamment à une approche «holistique» des systèmes de vision et à l'évolution des normes de transmission des données dédiées, comme nous l'explique Arnaud Destruels, European product marketing manager pour la division ISS (Image Sensing Solution) de Sony Europe. L'occasion de revenir avec M. Destruels sur les principales normes de transmission actuelles et à venir utilisées dans le domaine de la vision industrielle, ainsi que sur les compromis à faire pour réaliser le bon choix.
L'Ability Smart Sensor est un capteur capable d'assurer le suivi de la santé et des performances des moteurs basse tension, aussi simplement que d'ouvrir une application de smartphone.
Le Melfa, premier robot collaboratif de Mitsubishi Electric, associe le meilleur de la robotique industrielle et de la cobotique pour mieux répondre aux besoins des industriels.
En intégrant sa solution de vision industrielle à son système d'automatisation via Automation Studio, l'autrichien permet à la vision de faire désormais partie intégrante du projet d'automatisation.
Carl Zeiss Services ouvre un deuxième établissement de prestations de services basé à Marly-le-Roi.
Page 1 sur 49

logo_80ans

20/11/2018 - 21/11/2018
Be 4.0
27/11/2018 - 27/11/2018
Automation Class Factory

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
RAID

Redundant Array of Independent Disks, batterie redondante de disques durs indépendants. A la fin des années 1980, RAID signifiait “Redundant Array of Inexpensive Disks”, c’est-à-dire batterie redondante de disques économiques. C’était à l’époque où les gros disques d’ordinateurs étaient onéreux. Les temps ont changé et c’est la raison pour laquelle le terme Inexpensive a été remplacé par Independant. Le but des RAID est d’augmenter la performance ou de fournir une tolérance aux pannes. Développé à l’origine pour les systèmes de stockage, les Raid ont vu leurs applications s’élargir et sont désormais présents sur les PC. Le concept Raid peut être mis en œuvre avec un disque unique et à l’aide d’un logiciel spécialisé, mais les performances sont moindres qu’avec des Raid multi-disques, surtout lorsqu’il s’agit de restituer les données après une défaillance.
Raid améliore les performances des disques en interpénétrant les octets ou les groupes d’octets à travers plusieurs disques, de sorte qu’au moins deux disques sont en train de lire et d’écrire simultanément. La tolérance aux pannes est réalisée en utilisant la technique du disque miroir (duplication totale des données) comme dans RAID 1 ou en utilisant les bits de parité comme dans RAID 3 et RAID 5. Les bits de parité sont calculés en prenant un bit du disque 1 et en le combinant (fonction OU exclusif) avec un bit du disque 2, et en stockant le résultat sur le disque 3. Un disque défaillant peut être remplacé à chaud par un autre, le contrôleur RAID se charge de reconstituer les données perdues.

  • RAID 0. Les données sont réparties sur plusieurs disques de façon à améliorer la performance. Il n’y a pas de protection contre les pannes.
  • RAID 1. Les données sont toutes écrites en miroir sur deux disques distincts. Solution qui offre la meilleure fiabilité mais double le coût du stockage.
  • RAID 2. Les bits (plutôt que des octets ou des groupes d’octets) sont répartis sur plusieurs disques.
  • RAID 3. Les données sont réparties sur trois ou davantage de disques. Tous les disques travaillent en parallèle, ce qui assure une vitesse de transfert très élevée. Les bits de parité de parité permettent de reconstituer les données en cas de panne de l'un des disques physiques.
  • RAID 4. Similaire au Raid 3 mais chaque disque est géré indépendamment. Peu utilisé.
  • RAID 5. Le plus largement utilisé. Les données sont réparties sur trois ou davantage de disques afin d’augmenter les performances, et les bits de parité sont utilisés pour la tolérance aux pannes. Les bits de parité permettent de reconstituer les données en cas de panne de l'un des disques physiques.
  • RAID 6. Le plus fiable mais il est peu utilisé. Similaire à RAID 5, mais ici le contrôleur effectue les calculs de deux bits de parité différents, ou le même calcul sur deux sous-ensembles de données qui se chevauchent.
  • RAID 10. Combinaison de RAID 1 et RAID 0. RAID 0 est utilisé pour la performance et RAID 1 est utilisé pour la tolérance aux pannes.