Cédric Lardière

La société française distribue désormais une partie de l’offre de l’Américain, dont le dernier appareil de mesure portable et sans fil UHH. 

Le groupe français spécialisé dans l’étalonnage et la maintenance, a racheté les laboratoires géorgiens Instrument Calibration Services et Test Equipment Repair Corporation. 

Avec une hausse de 13 % du nombre de visiteurs et de plus de 11 % de celui des exposants, la manifestation analytica 2014 a été un succès. 

La 27e édition de la profession a enregistré la venue de 1 200 visiteurs et de plus de 50 sociétés exposantes.

Les deux filiales françaises ont signé un accord commercial portant sur la fourniture d’une chaîne de mesure complète pour le suivi des vins et des spiritueux.

Avec le nouveau modèle LS4000, ABB se dote d’un analyseur TDLAS destiné aux applications de mesure de gaz dans les procédés industriels, en particulier dans les conditions les plus difficiles. 

Dwyer Instruments, distribué notamment en France par ADMI, étend son offre de capteurs de niveau avec les séries sans contact ULSL, ULSM et ULSS (version avec logique à sécurité intégrée), distribuées par ADMI. Les trois modèles, reposant sur une technologie à ultrasons associée à une compensation en température automatique, permettent de mesurer en continu le niveau sur des fluides dans de nombreuses conditions.

Le contrôleur de pesage eNod4-T ETH, qu’a ajouté Scaime à sa gamme, intègre un double port Ethernet 100Base-TX, avec commutateur et hub intégrés et protocole Modbus TCP ou EtherNet/IP. Ce modèle s’intègre ainsi simplement et rapidement dans n’importe quel système automatisé.

Moore Industries introduit les convertisseurs électropneumatiques 2 fils IPH2 et IPX2, qui permettent de transformer des courants en pression (I/P). Ces deux nouveaux transmetteurs intègrent désormais une sortie réglable via commutateur et une électronique démontable (version IPX2).

Les QRAE 3 qu’a introduits RAE Systems sont des appareils portables assurant la détection de gaz et le suivi continu de l’exposition de l’opérateur travaillant dans un espace confiné, en sécurité industrielle, sur un site pétrolier ou gazier… Ils peuvent fournir en temps réel et en sans-fil les valeurs et les alarmes, améliorant encore la visibilité des incidents et le temps d’intervention.

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo

Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Transmetteur de pression Transmetteur de pression
    Krohne a ajouté le transmetteur de pression Optibar PM 3050, en remplacement de l’Optibar P 3050, pour les applications de mesure de pression et de niveau sur des gaz, des liquides ou des vapeurs, dans de nombreuses industries (Atex et IECEx Ex ia, 3A, EHEDG…).
    Lire la suite >
  • Indicateurs Atex/IECEx Ex eb Indicateurs Atex/IECEx Ex eb
    Certifiés Atex et IECEx Ex eb Zones 1 et 2, les indicateurs 4-20 mA Hart alimentés par la boucle BA304SG et BA324SG de Beka représentent des alternatives plus économiques aux indicateurs antidéflagrants Ex d, sans mettre en œuvre une barrière Zener ou un isolateur.
    Lire la suite >
  • Détecteurs de niveau à lames vibrantes Détecteurs de niveau à lames vibrantes
    La nouvelle génération des détecteurs à lames vibrantes Liquiphant FTL51B d’Endress+Hauser communique désormais en Bluetooth, avec l'application propriétaire SmartBlue (Android et iOS).
    Lire la suite >
Repliement de spectres

La transformée de Fourier permet d'obtenir le spectre en fréquence d'un signal. Lorsque l'on numérise un signal et que l'on calcule son spectre, on obtient le spectre du signal, mais aussi une duplication de ce spectre en un nombre infini (du moins en théorie) d'exemplaires. Les différents spectres obtenus sont centrés autour des différents multiples de la fréquence d'échantillonnage (Fe, 2 Fe, 3 Fe, etc.). Si le théorème de Shannon a été respecté (voir définition de ce terme), c'est-à-dire si la fréquence d'échantillonnage est au moins deux fois plus élevée que la fréquence maximale contenue dans le signal, il suffit de faire un filtrage autour de ± Fe/2 pour obtenir le spectre du signal.

Si par contre le théorème de Shannon n'est pas respecté, les différents spectres répliqués se recouvrent "sur les bords" et au niveau des zones de recouvrement, les spectres s'additionnent. Tout se passe comme s'il y avait un repliement du spectre sur lui-même. Le spectre restitué après filtrage ne correspond donc pas totalement au spectre réel du signal et les analyses sont donc faussées. Plus le recouvrement est important, moins le spectre restitué correspond au spectre réel du signal.