Le BAM et l’Ineris ont signé un accord de coopération

Rédigé par  mercredi, 07 octobre 2015 10:19
Raymond Cointe, directeur général de l’Ineris (à gauche), et Pr Ulrich Panne, président du BAM Raymond Cointe, directeur général de l’Ineris (à gauche), et Pr Ulrich Panne, président du BAM

Grâce à cet accord, les deux instituts de référence en Europe sur la question des risques industriels et environnementaux seront en mesure d'accompagner le développement des nouvelles technologies respectueuses de l’environnement.

Le Bundesanstalt für Materialforschung und prüfung (BAM), représenté par son président le Pr Ulrich Panne, et l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris), représenté par son directeur général Raymond Cointe, ont signé le 22 septembre 2015 un accord de coopération scientifique et technique pour accompagner le développement des nouvelles technologies respectueuses de l’environnement.

Le BAM et l’Ineris, deux instituts de référence en Europe sur la question des risques industriels et environnementaux, ont ainsi souhaité consolider leur collaboration engagée depuis de nombreuses années dans le domaine de la sécurité industrielle, par exemple au sein de projets européens comme l'ERA-NET Safera.

Au sein de cette coopération d’une durée de cinq ans, les deux organismes ont la volonté d’associer et de partager leurs expertises : l'expertise en matière de sécurité et d’évaluation des risques pour la santé humaine et l’environnement pour le BAM, le savoir-faire en matière de phénomènes dangereux accidentels et de sécurité des procédés, la large expérience des processus de certification réglementaire et volontaire ainsi que les connaissances en métrologie des substances chimiques pour l'Ineris.

L'accord se traduira par la réalisation en commun de projets de R&D, la réponse coordonnée à des appels à projets scientifiques, un programme d’échanges de chercheurs, la mutualisation des plates-formes d’essais et des laboratoires de manière à amplifier les capacités expérimentales communes. Le BAM et l'Ineris seront également en mesure d’élargir la collaboration à des thèmes nouveaux comme la réduction de l’impact des nouvelles technologies sur l’environnement, ou encore les nouvelles technologies de l’énergie avec la sécurité de la filière hydrogène ou la sécurité des batteries pour l’électromobilité ou les applications stationnaires du stockage de l’énergie.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jg.canuet@mesures.com - 01.53.90.17.03
  • Bornes à poussoirs Bornes à poussoirs
    
Conta-Clip a dévoilé sa nouvelle gamme de bornes à insertion directe à poussoirs PRK. Simples d'utilisation, elles répondent aux exigences les plus strictes en termes de stabilité mécanique.

    Lire la suite >
  • Transmetteur de température et d’humidité Atex Transmetteur de température et d’humidité Atex
    L’EE100Ex d’E+E Elektronik est un nouveau transmetteur de température et d’humidité relative (HR) à sécurité intrinsèque. Doté des agréments Atex et IECEx Zone 1, il peut être mis en œuvre dans des atmosphères explosibles.
    Lire la suite >
  • Capteur de proximité
 Capteur de proximité

    Le nouveau TopWorx GO Switch 7LY d'Emerson Electric est un capteur de proximité doté d'un affichage Led lisible au soleil. Supportant une plage de température de -40 à +60 °C et un niveau de protection de IP66/68, il convient ainsi aux environnements difficiles.

    Lire la suite >
Bitmap
Au sens étymologique du terme, bitmap désigne une “carte composée de bits” en mémoire d'un ordinateur. Cette “carte” représente une image, où chaque point élémentaire de l’écran est codé. La densité des points d'une image bitmap s'appelle la “définition” et s'exprime sous la forme des deux dimensions d'une matrice rectangulaire, par exemple 1024 x 768.
Le bitmap s'oppose à l'autre grand procédé de définition d'une image sur un ordinateur : l'image vectorielle.