Philippe Cassette, lauréat du Prix LNE de la recherche 2016

Rédigé par  lundi, 12 décembre 2016 16:27
Thomas Grenon, directeur général du Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE), remettant le Prix LNE de la recherche 2016 à Philippe Cassette (à gauche). Thomas Grenon, directeur général du Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE), remettant le Prix LNE de la recherche 2016 à Philippe Cassette (à gauche). Cédric Lardière

Philippe Cassette, docteur en physicochimie, a été récompensé pour ses recherches en métrologie des rayonnements ionisants.

Pour la 8e édition, Thomas Grenon, directeur général du Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE), a remis jeudi 8 décembre le Prix LNE de la recherche 2016 à Philippe Cassette (voir ci-dessus à droite), en présence de représentants de la direction du LNE, du Laboratoire national Henri Becquerel (LNE-LNHB), de collègues, etc. Rappelons que « le Prix LNE de la recherche distingue des chercheurs contribuant à la réussite et à la réputation scientifique du Réseau Métrologie française que le LNE pilote et de sa propre activité de recherche ».

Docteur en physico-chimie, Philippe Cassette a d’abord été responsable du laboratoire d’étude des transferts de contamination dans les installations nucléaires, à l’Institut de protection et de sûreté nucléaire (IPSN, future entité de l’IRSN), avant de rejoindre le Laboratoire national Henri Becquerel (LNE-LNHB) en 1991. Il a dans un premier temps la responsabilité des mesures primaires d’activité par les méthodes utilisant la scintillation liquide.

Philippe Cassette a ensuite la responsabilité d’autres techniques de mesure du laboratoire, telles que les mesures primaires et secondaires de gaz radioactifs, de radon et de thoron, les mesures de débit d’émission de sources de neutrons. Les avancées significatives qu’il a apportées dans le développement des instrumentations et des méthodes de mesure associées ont contribué aux bons résultats du LNE-LNHB dans les comparaisons internationales de mesures d’activité et dans le rayonnement scientifique du laboratoire au niveau international. Philippe Cassette a d’ailleurs été nommé par le CEA en tant qu’expert senior en 2004, puis expert international cinq ans plus tard.

Dernière modification le lundi, 10 juillet 2017 12:20
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

19/09/2017 - 21/09/2017
Congrès international de métrologie (CIM)
19/09/2017 - 21/09/2017
Enova Paris
27/09/2017 - 28/09/2017
Simer
03/10/2017 - 03/10/2017
Journée Technique - Accréditation NF ISO 17025
05/10/2017 - 06/10/2017
4DMIX
10/10/2017 - 10/10/2017
Journée technique du CFM
10/10/2017 - 11/10/2017
Atmos’Fair
10/10/2017 - 12/10/2017
Sepem Industries Angers
18/10/2017 - 18/10/2017
Table ronde Mesures sur l'efficacité énergétique

Non classé
Mesure vibratoire de machines tournantes

Quelle que soit la machine : générateur, turbine, compresseur alternatif, diesel ou transmission, les [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Panel PC robustes Panel PC robustes
    Les Panel PC APC-3072 et APC-3082 d’Aplex sont conçus pour les véhicules commerciaux et industriels, ainsi que les environnements critiques (IP66 et connecteurs M12 étanches).
    Lire la suite >
  • Alimentations pour l'industrie nucléaire Alimentations pour l'industrie nucléaire
    Ametek Solidstate Control propose les Nuclear Digital ProcessPower, les premières alimentations sans interruption du marché, selon le fabricant, répondant à la classe 1E imposée dans les installations nucléaires.
    Lire la suite >
  • Commutateur avec batterie Commutateur avec batterie
    Le BSP-360 de Planet est un commutateur Ethernet administrable. Il est conçu avec batterie pour le déploiement de réseaux de contrôle et de gestion à distance de dispositifs IP.
    Lire la suite >
Théorème de Shannon
Il concerne la numérisation d’un signal analogique. La numérisation consiste à échantillonner le signal à une fréquence donnée et à attribuer une valeur numérique à chacun des échantillons ainsi obtenus. Le théorème de Shannon dit que si on veut être sûr de ne perdre aucune informatique sur le signal, il faut que la fréquence d’échantillonnage soit au moins le double de la fréquence maximale contenue dans le signal. Ainsi, si un signal 10 Hz contient des harmoniques jusqu’au rang 20 (la fréquence maximale est alors de 20 x 10 = 200 Hz), il doit être échantillonné à une fréquence qui est au moins le double de 200 Hz, soit 400 Hz minimum.