Le bâtiment à l'honneur de la Journée mondiale de l’accréditation

Rédigé par  lundi, 12 juin 2017 15:49
Bernard Doroszczuk, directeur général du Cofrac. Bernard Doroszczuk, directeur général du Cofrac.

Pour la 10e édition, la Journée mondiale de l’accréditation a mis à l’honneur la construction, la transition énergétique et les villes durables.

Après la santé en 2015 et les politiques publiques en 2016, la 10e édition de la Journée mondiale de l’accréditation, une initiative internationale créée conjointement par l’International Accreditation Forum (IAF) et l’International Laboratory Accreditation Cooperation (ILAC) et consacrée cette année à l’accréditation dans la construction et le bâtiment, a été l’occasion pour le Comité français d’accréditation (Cofrac) de revenir sur les apports de l’accréditation en matière de sécurité sur les chantiers de construction, de transition énergétique et de développement des villes vers un modèle plus durable.

« L’accréditation est essentielle pour renforcer la confiance dans la conformité aux règles, normes et bonnes pratiques applicables. Cette procédure objective menée par une tierce partie permet de reconnaître la compétence et l’impartialité de ceux qui testent, inspectent ou certifient. En évitant la duplication des vérifications, l’accréditation constitue le moyen le plus transparent et le plus largement accepté pour donner confiance dans la fiabilité des résultats et dans les certifications délivrées », explique Bernard Doroszczuk (voir photographie), directeur général du Cofrac.

Dans le cas de la sécurité des travailleurs sur les chantiers de construction, les normes contribuent à la prévention des risques d’exposition au bruit et aux vibrations. Les vibrations sont la sixième cause de maladie professionnelle en France. Pour prévenir ces risques, la réglementation définit des valeurs seuils au-delà desquelles des actions de prévention doivent être mises en œuvre par l’employeur, à savoir la réduction des durées d’exposition, le choix du matériel et l’amélioration des conditions d’utilisation.

Quant au bruit qui constitue une nuisance majeure dans le milieu professionnel – on considère que l’ouïe est en danger à partir d’un niveau de 80 dB durant une journée de travail de 8 heures – , il peut provoquer des surdités mais aussi stress et fatigue qui, à la longue, ont des conséquences sur la santé du salarié et la qualité de son travail. Pourtant, des moyens existent pour limiter l’exposition des travailleurs aux nuisances sonores : du traitement acoustique des locaux à l’encoffrement des machines bruyantes, les mesures collectives de lutte contre le bruit sont les plus efficaces.

Dernier exemple, les normes jouent également un rôle important pour garantir la sécurité et préserver la santé des travailleurs utilisant des équipements de protection individuelle (EPI). Ces derniers font l’objet d’un règlement européen rendant obligatoire l’apposition du marquage CE sur ces produits, les fabricants attestant ainsi que leurs produits correspondent aux exigences fondamentales et légales. Les exigences techniques sont décrites dans les normes européennes harmonisées correspondantes.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

19/09/2017 - 21/09/2017
Congrès international de métrologie (CIM)
19/09/2017 - 21/09/2017
Enova Paris
27/09/2017 - 28/09/2017
Simer
03/10/2017 - 03/10/2017
Journée Technique - Accréditation NF ISO 17025
05/10/2017 - 06/10/2017
4DMIX
10/10/2017 - 10/10/2017
Journée technique du CFM
10/10/2017 - 11/10/2017
Atmos’Fair
10/10/2017 - 12/10/2017
Sepem Industries Angers
18/10/2017 - 18/10/2017
Table ronde Mesures sur l'efficacité énergétique

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Logiciel de démodulation ASK/FSK Logiciel de démodulation ASK/FSK
    Etoffant son offre pour le test des objets connectés, le logiciel S1220 introduit par Rigol permet de démoduler en temps réel les signaux Amplitude Shift Keying (ASK) et Frequency Shift Keying (FSK) acquis avec les analyseurs de spectre DSA800.
    Lire la suite >
  • Transmetteur d’humidité et de température Transmetteur d’humidité et de température
    Destiné aux applications de contrôle de process, le nouveau transmetteur d’humidité relative et de température EE310 d’E+E Elektronik propose un afficheur TFT couleur 3,5 pouces multifonctions et une fonction d’enregistrement (jusqu’à 20 000 valeurs stockées).
    Lire la suite >
  • Enregistreurs pour la chaîne de froid Enregistreurs pour la chaîne de froid
    Les enregistreurs (dataloggers) POD de Verigo sont désormais distribués en France par JRI. Communiquant en Bluetooth Low Energy (BLE) avec un smartphone ou une tablette numérique, ils permettent de surveiller et tracer des emballages ou des conteneurs.
    Lire la suite >
PICMG
PCI Industrial Computer Manufacturers Group. Créé en 1994, l’organisme PICMG s’était donné comme objectif initial d’étendre le champ d’application du bus informatique PCI aux domaines industriel et télécoms. Dans ce cadre, le PICMG développa la spécification de bus de fond de panier CompactPCI, spécification à laquelle sont constamment apportées des améliorations et des évolutions. L’organisme de standardisation compte aujourd’hui plus de 700 membres (www.picmg.org). (Définition Electronique International Hebdo)