Le Prix LNE de la recherche 2017 revient à trois chercheurs

Rédigé par  mardi, 19 décembre 2017 12:01
Le Prix LNE de la recherche 2017 revient à trois chercheurs Cédric Lardière

Jocelyne Guéna, Daniele Rovera et Michel Abgrall ont été récompensés pour leurs travaux sur les étalons primaires de temps et de fréquence.

Pour la 9e édition, Thomas Grenon, directeur général du Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE), a remis mercredi 6 décembre le Prix LNE de la recherche 2017 à Jocelyne Guéna, directrice de recherche au CNRS-Syrte, à Michel Abgrall, ingénieur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), et à Giovanni Daniele Rovera, ingénieur-chercheur au LNE-Syrte (voir photographie, de droite à gauche), en présence de représentants de la direction du LNE, de collègues, etc. « Le Prix LNE de la recherche distingue des chercheurs contribuant à la réussite et à la réputation scientifique du Réseau Métrologie française que le LNE pilote et de sa propre activité de recherche », rappelle Thomas Grenon.

Titulaire d’un doctorat d'Etat sur la première observation de la violation de la parité dans l'atome de césium, Jocelyne Guéna se consacre actuellement au développement à l'état de l'art des fontaines à atomes froids de césium et rubidium du LNE-Syrte, à leurs applications à la métrologie temps-fréquence et aux tests de physique fondamentale. Giovanni Daniele Rovera, lui, est diplômé du Politecnico di Torino (Laurea di dottore in ingeneria elettronica). Au LPTF (devenu LNE-Syrte), il a contribué à la réalisation de l'horloge à césium à pompage optique (JPO) et au développement d'étalons de fréquence basés sur des lasers infrarouge et visible. Depuis 2006, il travaille sur la partie Temps et sur la fontaine atomique transportable FOM.

Enfin, les activités de Michel Abgrall, titulaire d’un doctorat sur la caractérisation et l'exploitation de la fontaine atomique transportable FOM, portent actuellement sur la génération et la distribution d'une référence ultra stable basée sur un oscillateur cryogénique et un ensemble de masers à hydrogène, l'amélioration de l'échelle de temps UTC(OP) et l'exploitation des fontaines atomiques du laboratoire pour l'amélioration de leurs performances et pour leurs applications en métrologie temps-fréquence et en physique fondamentale.

Dernière modification le vendredi, 12 janvier 2018 15:47
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2018 - 01/02/2018
Sepem Rouen
01/02/2018 - 01/02/2018
Journée technique du LNE
06/02/2018 - 06/02/2018
Journée technique du CFM
06/02/2018 - 07/02/2018
Analyse industrielle
07/02/2018 - 08/02/2018
Pharmapack Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Biogaz Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Enova Lyon

Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
cPCI
Contraction de “Compact PCI” (voir définition à ce terme).