Le LNE inaugure l’Institut LNE-Nanotech

Rédigé par  jeudi, 01 mars 2018 11:14
Le LNE inaugure l’Institut LNE-Nanotech Cédric Lardière

Il s’agit d’un nouvel institut dédié à la métrologie pour les nanotechnologies, dont l’objectif est notamment d’accélérer le développement pour la compétitivité de l’industrie.

C’est notamment en présence de Delphine Gény-Stephann (voir photographie ; à gauche), secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, que le Laboratoire national de métrologie et d'essais (LNE) vient d’inaugurer, le mardi 27 février dernier, sur son site de Trappes (Yvelines), LNE-Nanotech, un nouvel institut dédié à la métrologie pour les nanotechnologies.

« Le LNE est devenu en dix ans le laboratoire de référence aux niveaux national et européen pour la caractérisation des nanomatériaux. La création de l’Institut LNE-Nanotech doit permettre d’accélérer notre développement dans ce domaine fondamental pour la compétitivité de notre industrie et la sécurité de nos concitoyens », explique Thomas Grenon (voir photographie ; au centre), directeur général du LNE.

Cet institut vise à mieux coordonner les efforts de R&D du LNE, à mieux les valoriser, à renforcer les échanges entre acteurs publics et acteurs privés, entre recherche et industrie. Il faut faire émerger en France une véritable filière des nanomatériaux, sur un marché en plein développement.

Pour cela, le LNE peut s’appuyer sur les plates-formes Carmen (Caractérisation métrologique des nanomatériaux) et Mona dédiée aux aérosols. Ces équipements et l’expertise des équipes assurent la collaboration avec des organismes de recherche tels que le CNRS, et des industriels, pour relever les défis métrologiques et industriels.

Pour le transfert vers l’industrie, le LNE développe une nanoToolBox, qui regroupe l’ensemble des outils et des méthodes pour caractériser des nanoparticules. « Je voudrais mentionner le partenariat de recherche avec la start-up Pollen Metrology, spécialisée dans l’édition d’une nouvelle génération de logiciels d’analyse de données de métrologie adaptés à la maîtrise des nanomatériaux et destinés aux entreprises », ajoute Thomas Grenon.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Machines à décaper l’isolantLa technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Moteur pour systèmes de réfrigération
 Moteur pour systèmes de réfrigération

    Leroy-Somer a mis sur le marché le nouveau PLSES 4500, un moteur asynchrone ouvert à haute vitesse, conçu spécifiquement conçu pour les systèmes de réfrigération d'une puissance de 100 à 480 kW.

    Lire la suite >
  • Contrôleurs retrofit pour MMT Contrôleurs retrofit pour MMT
    
Hexagon Manufacturing Intelligence étend sa série de contrôleurs rétrofit RC avec les modèles RC241 et RC4K. Elle permet de faire évoluer une machine à mesurer tridimensionnell (MMT) pour la rendre compatible avec de nouveaux capteurs ou logiciels.
    Lire la suite >
  • Accéléromètres pour hautes températures Accéléromètres pour hautes températures
    PCB Piezotronics (groupe MTS Systems) a complété son accéléromètre 357A63 avec les modèles 357A64 et 357M168. Ils sont tous les trois destinés aux applications caractérisées par des températures élevées. Les deux nouveaux accéléromètres supportent des températures de -55 à +649 °C.
    Lire la suite >
VXI
Le format VXI (VMEbus eXtension for Instrumentation) a été élaboré en 1987 par Colorado Data Systems, Hewlett Packard, Racal Dana Instruments, Tektronix et Wavetek. Il complète  les spécifications du bus VME par des capacités de synchronisation et de déclenchement pour les applications de test et mesure. Les cartes instruments VXI s’intègrent dans un châssis spécifique pour réaliser des bancs de test. Elles doivent respecter les spécifications matérielle et logicielle définies par le standard pour offrir une architecture ouverte et modulaire.