Trescal se renforce dans les sciences de la vie

Rédigé par  mardi, 05 juin 2018 12:11
Ralph Sabiel, fondateur et dirigeant de RS Calibration. Ralph Sabiel, fondateur et dirigeant de RS Calibration.

Le groupe de laboratoires d’étalonnages vient en effet de racheter le californien RS Calibration.

Le groupe français Trescal, l'un des principaux acteurs mondiaux dans les services d'étalonnage et de maintenance, vient d’annoncer le rachat du laboratoire américain RS Calibration, pour un montant non précisé. « Cette acquisition est très importante pour étendre notre couverture géographique en Californie et renforcer notre offre de services pour les sciences de la vie, l’un des plus dynamiques aux États-Unis », affirme Guillaume Caroit, directeur général délégué Trescal.

Créé en 1995 et situé à Pleasanton, au nord-est de San Francisco (Californie), RS Calibration emploie 41 personnes pour un chiffre d’affaires de 5,5 millions de dollars en 2017. Le laboratoire d’étalonnage, de qualification et de validation sur site et en laboratoire, accrédité A2LA, est spécialisé dans les exigences des environnements FDA et cGMP et est donc principalement orienté vers les sciences de la vie. Ralph Sabiel (voir photographie), le fondateur et dirigeant de RS Calibration, restera en fonction pour poursuivre le développement de l’entité au sein du groupe français.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
HACCP
Hazard Analysis and Critical Control Point, analyse des risques et contrôle des points critiques. Les Américains prononcent “Hassip”. L’HACCP s’applique surtout dans les industries alimentaires et pharmaceutiques et il rassemble les bonnes pratiques dans ce domaine. L’HACCP s’articule autour de sept principes :
- L’analyse des risques potentiels (contamination microbienne, présence d’une toxine chimique, d’un morceau de verre ou de métal, par exemple) et la manière de les contrôler.
- Le contrôle des points critiques afin d’éliminer totalement le risque. Parmi les moyens couramment utilisés pour cela, on peut citer la cuisson, la réfrigération et la détection de présence de particules métalliques (qui peuvent apparaître lorsqu’il s’agit de produits malaxés ou broyés).
- La recherche de mesures préventives pour chaque point critique, avec les valeurs limites. Il peut par exemple s’agir d’une température et d’un temps minimum de cuisson.
- La mise en place de procédures pour s’assurer que les points critiques sont effectivement bien pris en compte. Ceci peut être fait par la désignation de responsables chargés de telle ou telle opération.
- La mise en place d’actions correctives lorsque le suivi montre que certaines procédures ou mesures préventives n’ont pas été correctement prises en compte.
- L’établissement de procédures pour vérifier que le process fonctionne correctement. Pour cela, on peut par exemple utiliser des enregistreurs qui vont relever les températures et les temps de cuisson.
- La mise en place d’un système de gestion de la documentation de l’ensemble du système HACCP