Environne’Tech se renforce dans l’automobile

Rédigé par  vendredi, 13 juillet 2018 12:06

Le laboratoire du groupe Emitech a développé un nouveau banc d’essais PVT polyvalent dédié au marché de l’automobile.

L’isérois Environne’Tech, l’un des laboratoire du groupe français Emitech spécialisé dans les essais pour les domaines radio, de compatibilité électromagnétique (CEM) et de sécurité électrique, ainsi que dans les essais mécaniques et d'environnement, vient d’annoncer la disponibilité d’un nouveau banc d’essais PVT polyvalent dédié au marché de l’automobile.

Le banc d’essais réalise trois types de sollicitations, à savoir en pression statique ou cyclée (0 et 5 bar), en vibrations (débattement jusqu’à 50 mm crête à crête, profil aléatoire atteignant 27 g RMS) et en température (-40 à +140 °C pour un mélange de Glycol et d’eau et -40 à +175 °C pour la température extérieure) dans une enceinte climatique.

Du côté du débit, le nouveau banc PVT peut atteindre 15 m3/h, ce qui permet de tester 6 à 8 spécimens simultanément, selon les exigences issues des différentes normes de référence. En combinant tous ces paramètres de test, Environne’Tech peut proposer des campagnes inédites, très complètes et réalisées en une seule fois, pour tous les montages contraints des moteurs de véhicules, comme les circuits de refroidissement, les durites ou les pompes.

Dernière modification le vendredi, 13 juillet 2018 12:12
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

20/05/2019 - 20/05/2019
Café débat sur la métrologie
21/05/2019 - 23/05/2019
Preventica Paris
22/05/2019 - 23/05/2019
PEFTEC 2019
23/05/2019 - 23/05/2019
A3P Métrologie
05/06/2019 - 06/06/2019
Atmos’Fair
05/06/2019 - 05/06/2019
Journée technique du CFM
12/06/2019 - 13/06/2019
Expo Biogaz
17/06/2019 - 23/06/2019
Salon international de l'aéronautique et de l'espace
18/06/2019 - 18/06/2019
Energy Class Factory

Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Powerlink

Ethernet Powerlink est un réseau Ethernet temps réel et déterministe, présentant un temps de cycle de 200 µs et une gigue meilleure que 1 µs. Ce réseau utilise des composants Ethernet tout à fait standards. Au niveau de la couche physique du modèle OSI, il utilise le mode CSMA/CD (accès multiple avec détection de collision). Normalement, ce mode ne permet pas de garantir le temps réel. En fait, c’est au-dessus, au niveau de la couche MAC (accès au réseau), que se fait la différence : Powerlink utilise la technique SCNM (Slot Communication Network Management), qui permet de gérer un accès séquentiel aux différents équipements connectés au réseau, rendant impossible un accès simultané de deux équipements, et évitant ainsi tout risque de collision.

Powerlink atteint ses performances temporelles optimales lorsqu’il est dans le mode "Protected Mode", dédié au temps réel "dur". Il existe un mode "Open Mode", pour lequel il est possible de mixer des données temps réel et des données qui ne le sont pas. Les données temps réel sont traitées de manière déterministe mais avec des temps de cycle de l’ordre de la milliseconde (au lieu de 200 µs).

Powerlink est au départ une initiative de la société autrichienne B&R. C’est aujourd’hui un standard ouvert géré par l’association EPSG. Cette association travaille en coopération avec l’association CANopen : au niveau de la couche application, Powerlink peut travailler avec les profils des capteurs/actionneurs de CANopen.