Vincent Laflèche reconduit à la tête du CEN

Rédigé par  jeudi, 23 août 2018 17:00
Vincent Laflèche, réélu président du CEN. Vincent Laflèche, réélu président du CEN.

Pour ce deuxième mandat, il aura en charge la gestion des conséquences du Brexit, la préservation du système de la nouvelle approche, le suivi du plan innovation, recherche et normalisation…

Lors de sa réunion du 21 juin 2018, l’assemblée générale du Comité européen de normalisation (CEN), l’organisme chargé de coordonner la création de normes volontaires dans tous les domaines, hors électrotechnologie, a réélu, pour un deuxième mandat, Vincent Laflèche à sa présidence.

Parmi les principaux enjeux qui rythmeront son mandat, on trouve la gestion des conséquences du Brexit et la préservation du système de la nouvelle approche. Ce mécanisme est à l’œuvre depuis 1985 pour cultiver une meilleure complémentarité des rôles entre les directives européennes, qui fixent des exigences essentielles pour la mise sur le marché des produits, et les normes volontaires, élaborés par les organismes de normalisation et qui proposent des moyens pour atteindre ces objectifs.

Les deux autres grands enjeux portent sur le suivi du plan innovation, recherche et normalisation et l’implication encore plus facile des experts (entreprises, administrations, associations de consommateurs, fédérations, etc.) en favorisant l’utilisation de systèmes IT communs et partagés par les organismes de normalisation nationaux, l’ISO, l’IEC et le CEN-Cenelec.

Diplômé de l’École polytechnique puis de l’École des Mines de Paris en 1987, Vincent Laflèche débute sa carrière au ministère de l’Environnement, en tant que notamment directeur au sein de la direction de la prévention des pollutions et des risques. Il est ensuite directeur général, puis administrateur de la société de conseil en environnement Ecobilan Italia.

De 2003 à 2013, Vincent Laflèche est directeur général adjoint, puis directeur général de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris). Dans le même temps, il s’engage dans le système français de normalisation en qualité de président de la commission de normalisation « évaluation des risques » (2006-2007), puis comme membre du conseil d’administration d’Afnor (2012-2013).

En 2011, il devient également président du comité stratégique « environnement et responsabilité sociétale » d’Afnor. De 2013 à septembre 2016, Vincent Laflèche est PDG du service géologique national français, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). En plus d’être président du CEN, il est enfin directeur de Mines ParisTech depuis octobre 2016.

Dernière modification le vendredi, 24 août 2018 14:37
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

25/09/2018 - 28/09/2018
Micronora
25/09/2018 - 27/09/2018
Sepem Avignon
27/09/2018 - 27/09/2018
Journée technique de l'Exera
03/10/2018 - 04/10/2018
Journées nationales de la mesure (J’M)
11/10/2018 - 11/10/2018
Journée technique de l'IO-Link France
16/10/2018 - 16/10/2018
Digital Industry Summit
18/10/2018 - 18/10/2018
Les Assises du MES
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris

Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Logiciel d'ingénierie
 Logiciel d'ingénierie

    Siemens a ajouté des extensions fonctionnelles à son outil d'ingénierie TIA Portal V15.1. Celles-ci sont axées sur les tests et les simulations.

    Lire la suite >
  • Kit de développement pour caméras 3D Kit de développement pour caméras 3D
    IDS Imaging Development Systems diffuse la version 2.2 du kit de développement logiciel (SDK) pour ses caméras 3D Ensenso. Il offre un traitement d'image plus efficace, basé sur une carte graphique Nvidia CUDA (Compute Unified Device Architecture) avec processeur graphique (GPU).
    Lire la suite >
  • Camera intelligente Camera intelligente
    La caméra intelligente Neon-1021 x86 d'ADlink Technologies intègre différents logiciels de vision, permettant de choisir le mieux adapté et de profiter d’un éventail de fonctions très étendu.
    Lire la suite >
Boundary Scan
La technique “boundary scan” (balayage de la périphérie) est pratique pour accéder individuellement aux circuits intégrés numériques présents sur une carte électronique. Les différentes broches des composants et les différents composants sont raccordés sur un bus spécialisé (Boundary Scan) accessible depuis le connecteur de la carte. Cette technique permet de réaliser de la programmation in-situ de composants (mémoires et micro-contrôleurs) et de tester ces composants. Le gros intérêt du Boundary Scan est d’éviter de recourir au traditionnel lit à clous, encombrant, peu flexible (il faut en développer un pour chaque type de carte à tester) et coûteux. Revers de la médaille, cette technique impose d’utiliser des versions Boundary Scan des composants classiques, qui nécessitent plus de surface sur le silicium et sont donc plus onéreuses.
Le terme Boundary Scan est également connu sous le nom de JTAG et il fait l'objet d'une norme (IEEE 1149.1).