Une norme pour des systèmes de contrôle avec cybersécurité

Rédigé par  mercredi, 10 octobre 2018 17:25
Une norme pour des systèmes de contrôle avec cybersécurité Bureau d’analyse des risques et pollutions industriels (Barpi)

L’ISA/IEC 62443-4-2-2018 fournit les exigences techniques en matière de cybersécurité pour les composants constituant un système de contrôle industriel.

Le comité ISA99 vient de publier la série de normes ISA/IEC 62443, développées en tant que normes nationales américaines et adoptées par l’International Electrotechnical Commission (IEC). Cette série a été conçue pour fournir un cadre flexible permettant de traiter et de réduire les vulnérabilités de sécurité actuelles et futures des systèmes de contrôle et d'automatisation industriels (IACS), pour un niveau de sécurité donné et sans l'assistance de contre-mesures compensatoires.

Une norme nouvellement publiée dans la série, l’ISA/IEC 62443-4-2-2018 « Sécurité des systèmes de contrôle et d'automatisation industriels : exigences techniques de sécurité pour les composants IACS », fournit les exigences techniques en matière de cybersécurité pour les composants constituant un système de contrôle et d'automatisation industriel, en particulier les composants embarqués, hôtes, de réseau et les applications logicielles.

La nouvelle norme suit la publication de février 2018 de la norme ISA/CEI 62443-4-1 « Exigences du cycle de vie du développement de la sécurité des produits », qui spécifie les exigences de processus pour le développement sécurisé des produits utilisés dans un IACS et définit un cycle de développement sécurisé pour la conception et le maintien de tels produits.

« La définition standard des fonctionnalités de sécurité pour les composants systèmes fournit un langage commun aux fournisseurs de produits et à tous les autres acteurs du système de contrôle, souligne Kevin Staggs (Honeywell), qui a dirigé le groupe de développement ISA99 pour la norme.Cela simplifie les processus d'approvisionnement et d'intégration des ordinateurs, des applications, des équipements de réseau et des dispositifs de contrôle, qui constituent un système de contrôle. »

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

05/03/2019 - 08/03/2019
Global Industrie
12/03/2019 - 14/03/2019
CFIA
13/03/2019 - 13/03/2019
Journée technique du CFM
26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Régulateur PID

La régulation a pour objectif de maintenir à un niveau prédéterminé un paramètre de process (une température, une pression, un niveau, un débit, une position, une vitesse, etc.). Pour ce faire, le régulateur agit sur une valeur réglante (pour par exemple commander une résistance chauffante, une vanne, un robinet, un moteur, etc.).

Le régulateur PID est de loin le régulateur le plus répandu et le plus facile à mettre en œuvre. Ce type de régulation (voir aussi la définition de ce terme) consiste à associer trois actions :

  • action proportionnelle (P) : la grandeur de sortie du régulateur est directement proportionnelle à l’écart entre la grandeur mesurée et la valeur de consigne. Avec ce type de régulation, la valeur mesurée n’atteint jamais la valeur de la consigne : le rôle du régulateur est de minimiser cet écart.
  • action intégrale (I) : l’action intégrale permet d’annuler l’écart entre la mesure et la consigne et donc d’améliorer la précision de la régulation. Elle consiste à réaliser une intégration (au sens mathématique du terme) de l’écart. L’action intégrale est pratiquement toujours associée à une action proportionnelle.
  • action dérivée : celle-ci consiste à dériver (au sens mathématique du terme) l’écart entre la mesure et la consigne. L’action dérivée permet de raccourcir le temps de réponse de la régulation et de stabiliser la régulation (lorsque les variations de la grandeur contrôlée sont rapides). L’action dérivée est complémentaire de l’action proportionnelle.