Acteam Industries et DTS rejoignent Trescal

Rédigé par  vendredi, 16 novembre 2018 15:57
Acteam Industries et DTS rejoignent Trescal Diamond Technical Services

Le groupe français se renforce ainsi en mesure de couple et dans la région de Boston.

Le groupe français Trescal, l'un des principaux acteurs mondiaux dans les services d'étalonnage et de maintenance, vient d’annoncer le rachat du français Acteam Industries et de l’américain Diamond Technical Services (DTS), pour des montants non précisés.

« Les acquisitions d’Acteam Industries et de DTS complètent nos prestations respectivement dans le domaine du couple, avec une expertise multimarques en France et en Europe pour la maintenance et la réparation d’outils d’assemblage, et dans la région de Boston, pour servir les industriels du secteur aéronautique, des sciences de la vie et de l’agroalimentaire », indique Guillaume Caroit (voir photographie), directeur général délégué de Trescal.

Fondée en 2006, Acteam Industries, qui emploie 12 personnes pour un chiffre d’affaires de 2,1 millions d’euros en 2017, propose également des prestations d’étalonnage accréditées Cofrac dans le domaine du couple. La société est en particulier présente dans l’aéronautique, l’automobile, le transport et l’énergie.

Quant à DTS, l’américain, dont la création remonte à 2003 et qui emploie 23 personnes pour un chiffre d’affaires de 2,5 millions de dollars en 2017, propose des prestations d’étalonnage en laboratoire et sur site. Accrédité ANAB, le laboratoire couvre les domaines dimensionnel, de pression et de température, en particulier dans le cadre de la norme AMS 2750.

Que ce soit Timothy Mullen, le CEO de DTS, ou Christophe Poisson, le fondateur et PDG d’Acteam Industries, tous les deux resteront en fonction pour poursuivre le développement de leur entité respective au sein de Trescal.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

05/03/2019 - 08/03/2019
Global Industrie
12/03/2019 - 14/03/2019
CFIA
13/03/2019 - 13/03/2019
Journée technique du CFM
26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Machines à décaper l’isolantLa technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Régulateur PID

La régulation a pour objectif de maintenir à un niveau prédéterminé un paramètre de process (une température, une pression, un niveau, un débit, une position, une vitesse, etc.). Pour ce faire, le régulateur agit sur une valeur réglante (pour par exemple commander une résistance chauffante, une vanne, un robinet, un moteur, etc.).

Le régulateur PID est de loin le régulateur le plus répandu et le plus facile à mettre en œuvre. Ce type de régulation (voir aussi la définition de ce terme) consiste à associer trois actions :

  • action proportionnelle (P) : la grandeur de sortie du régulateur est directement proportionnelle à l’écart entre la grandeur mesurée et la valeur de consigne. Avec ce type de régulation, la valeur mesurée n’atteint jamais la valeur de la consigne : le rôle du régulateur est de minimiser cet écart.
  • action intégrale (I) : l’action intégrale permet d’annuler l’écart entre la mesure et la consigne et donc d’améliorer la précision de la régulation. Elle consiste à réaliser une intégration (au sens mathématique du terme) de l’écart. L’action intégrale est pratiquement toujours associée à une action proportionnelle.
  • action dérivée : celle-ci consiste à dériver (au sens mathématique du terme) l’écart entre la mesure et la consigne. L’action dérivée permet de raccourcir le temps de réponse de la régulation et de stabiliser la régulation (lorsque les variations de la grandeur contrôlée sont rapides). L’action dérivée est complémentaire de l’action proportionnelle.