Le BIPM redéfinit quatre unités de base du SI

Rédigé par  jeudi, 10 janvier 2019 10:44
Le BIPM redéfinit quatre unités de base du SI LNE

La révision du Système international d'unités (SI) modifie la définition mondiale du kilogramme, de l'ampère, du kelvin et de la mole.

C’est lors d'un vote historique, le 16 novembre 2018 dans le cadre de la 26e réunion de la Conférence générale des poids et mesures (CGPM), à Versailles (Yvelines), que les États membres du Bureau international des poids et mesures (BIPM) ont adopté la révision du Système international d'unités (SI), modifiant ainsi la définition mondiale du kilogramme, de l'ampère, du kelvin et de la mole.

La révision du SI a pour conséquence que toutes les unités du SI seront désormais définies à partir de constantes de la nature, ce qui permettra d'assurer la stabilité du Système international d'unités dans le futur et ouvrira la voie à l'utilisation de nouvelles technologies, y compris celles quantiques, pour mettre en pratique les définitions.

Les nouvelles définitions de quatre des sept unités de base du SI sont désormais établies à partir des valeurs numériques fixées de la constante de Planck h (6,62607015 × 10-34 J.s) pour le kilogramme, de la charge élémentaire e (1,602176634 × 10-19 C) pour l’ampère, de la constante de Boltzmann k (1,380649 × 10-23 J/K) pour le kelvin et de la constante d'Avogadro NA (6,02214076 × 1023 mol-1) pour la mole.

Les nouvelles définitions des sept unités de base du SI sont par ailleurs toutes exprimées de façon uniforme à l'aide d'une formulation dite « à constante explicite », et des mises en pratique spécifiques seront élaborées afin d'expliquer comment réaliser pratiquement la définition de chacune des unités de base. Les nouvelles définitions prendront effet à compter du 20 mai 2019, date de la Journée mondiale de la métrologie.

Dernière modification le jeudi, 10 janvier 2019 19:18
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Moteurs pas à pas La structure robuste, la grande plage de régimes et la puissance exceptionnelle dans [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)