Le BIPM redéfinit quatre unités de base du SI

Rédigé par  jeudi, 10 janvier 2019 10:44
Le BIPM redéfinit quatre unités de base du SI LNE

La révision du Système international d'unités (SI) modifie la définition mondiale du kilogramme, de l'ampère, du kelvin et de la mole.

C’est lors d'un vote historique, le 16 novembre 2018 dans le cadre de la 26e réunion de la Conférence générale des poids et mesures (CGPM), à Versailles (Yvelines), que les États membres du Bureau international des poids et mesures (BIPM) ont adopté la révision du Système international d'unités (SI), modifiant ainsi la définition mondiale du kilogramme, de l'ampère, du kelvin et de la mole.

La révision du SI a pour conséquence que toutes les unités du SI seront désormais définies à partir de constantes de la nature, ce qui permettra d'assurer la stabilité du Système international d'unités dans le futur et ouvrira la voie à l'utilisation de nouvelles technologies, y compris celles quantiques, pour mettre en pratique les définitions.

Les nouvelles définitions de quatre des sept unités de base du SI sont désormais établies à partir des valeurs numériques fixées de la constante de Planck h (6,62607015 × 10-34 J.s) pour le kilogramme, de la charge élémentaire e (1,602176634 × 10-19 C) pour l’ampère, de la constante de Boltzmann k (1,380649 × 10-23 J/K) pour le kelvin et de la constante d'Avogadro NA (6,02214076 × 1023 mol-1) pour la mole.

Les nouvelles définitions des sept unités de base du SI sont par ailleurs toutes exprimées de façon uniforme à l'aide d'une formulation dite « à constante explicite », et des mises en pratique spécifiques seront élaborées afin d'expliquer comment réaliser pratiquement la définition de chacune des unités de base. Les nouvelles définitions prendront effet à compter du 20 mai 2019, date de la Journée mondiale de la métrologie.

Dernière modification le jeudi, 10 janvier 2019 19:18
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

20/05/2019 - 20/05/2019
Café débat sur la métrologie
21/05/2019 - 23/05/2019
Preventica Paris
22/05/2019 - 23/05/2019
PEFTEC 2019
23/05/2019 - 23/05/2019
A3P Métrologie
05/06/2019 - 06/06/2019
Atmos’Fair
05/06/2019 - 05/06/2019
Journée technique du CFM
12/06/2019 - 13/06/2019
Expo Biogaz
17/06/2019 - 23/06/2019
Salon international de l'aéronautique et de l'espace
18/06/2019 - 18/06/2019
Energy Class Factory

Mesure physique, analyse chimique
Experts en analyses physico-chimiques

Avec plus de 35 ans d'expérience en analyse physico-chimique et une présence dans le monde entier, [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Powerlink

Ethernet Powerlink est un réseau Ethernet temps réel et déterministe, présentant un temps de cycle de 200 µs et une gigue meilleure que 1 µs. Ce réseau utilise des composants Ethernet tout à fait standards. Au niveau de la couche physique du modèle OSI, il utilise le mode CSMA/CD (accès multiple avec détection de collision). Normalement, ce mode ne permet pas de garantir le temps réel. En fait, c’est au-dessus, au niveau de la couche MAC (accès au réseau), que se fait la différence : Powerlink utilise la technique SCNM (Slot Communication Network Management), qui permet de gérer un accès séquentiel aux différents équipements connectés au réseau, rendant impossible un accès simultané de deux équipements, et évitant ainsi tout risque de collision.

Powerlink atteint ses performances temporelles optimales lorsqu’il est dans le mode "Protected Mode", dédié au temps réel "dur". Il existe un mode "Open Mode", pour lequel il est possible de mixer des données temps réel et des données qui ne le sont pas. Les données temps réel sont traitées de manière déterministe mais avec des temps de cycle de l’ordre de la milliseconde (au lieu de 200 µs).

Powerlink est au départ une initiative de la société autrichienne B&R. C’est aujourd’hui un standard ouvert géré par l’association EPSG. Cette association travaille en coopération avec l’association CANopen : au niveau de la couche application, Powerlink peut travailler avec les profils des capteurs/actionneurs de CANopen.