Emitech met la main sur EMC France

Rédigé par  jeudi, 04 avril 2019 16:04
De gauche à droite : Olivier Crastre, président d'EMC France, et Matthieu Cognet, PDG d'Emitech. De gauche à droite : Olivier Crastre, président d'EMC France, et Matthieu Cognet, PDG d'Emitech.

Le français renforce sa position sur le marché des prestations essais et d’ingénierie à forte valeur ajoutée.

A l’occasion de ses 30 ans, le groupe français Emitech, spécialisé dans les essais en environnement (radio, sécurité électrique, CEM, climatique, mécanique, fiabilité, acoustique), vient d’annoncer le rachat de son compatriote EMC France, pour un montant non dévoilé.

« Avec cette acquisition “exceptionnelle”, tant par sa dimension que par son ambition, Emitech entre dans une nouvelle dimension, les deux sociétés devenant un acteur incontournable sur le marché des essais, des bancs de test et de l’ingénierie à forte valeur ajoutée », affirme le groupe français dans le communiqué de presse.

Avec l’intégration d’EMC France, le nouveau groupe représentera 550 personnes, pour un chiffre d’affaires de 55 millions d’euros, et réparties sur 18 sites sur le territoire français. Une croissance organique forte (près de 10 % chaque année) et une croissance externe régulière garantissent le développement et la pérennité du groupe.

Du côté des prestations de services, les utilisateurs auront accès, via une structure unique, à des essais RF, climatique, mécanique, hydraulique, feu, de compatibilité électromagnétique (CEM), de sécurité électrique et de fiabilité, ainsi qu’à des formations. Les laboratoires disposent de différentes reconnaissances internationales, telles que Nadcap, Cofrac, Safran, ATR, National Instruments, etc.

Ce projet s’inscrit dans la volonté d’Emitech de renforcer sa position sur les grands marchés de l’industrie en France (aéronautique, énergie, ferroviaire, nucléaire), en particulier le secteur automobile (véhicules intelligents, communicants, électriques ou hybrides), qui représente 40 % du chiffre d’affaires du groupe.

« Il s’agit de répondre également aux stratégies achats des grands donneurs d’ordre, à savoir la réduction du nombre de partenaires, l’optimisation des relations et l’amélioration de la performance fournisseur », poursuit Emitech.

Dernière modification le lundi, 13 mai 2019 16:51
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

12/11/2019 - 15/11/2019
Productronica

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Vanne à bille Vanne à bille
    GF Piping Systems a revu le concept de sa vanne à bille 546, pour que le nouveau modèle 546 Pro repose désormais sur une plate-forme modulaire. Son adaptation plus facile aux différentes applications réduit les coûts de services et de modernisation.
    Lire la suite >
  • IHM pour détecteurs de gaz IHM pour détecteurs de gaz
    Crowcon Detection Instruments (groupe Halma) a complété son offre de panneaux de contrôle, avec le modèle HMI (Human Machine Interface). Ce dernier assure une visibilité complète d’un système, en parallèle des automates, SCADA et autres systèmes numériques de contrôle-commande (SNCC) existants ou des tableaux synoptiques surveillant des vues plus larges du système.
    Lire la suite >
  • Transmetteur de niveau radar pour l’eau Transmetteur de niveau radar pour l’eau
    Destiné aux applications de l’eau et des eaux usées, le nouveau transmetteur de niveau radar Optiwave 1400 C de Krohne se distingue par sa compacité et un prix compétitif.
    Lire la suite >
Atex
Le terme “Atex” est la contraction de ATmosphères EXplosibles. Le mot est devenu célèbre parce qu’il fait l’objet de deux directives européennes. La première (94/9/CE) concerne les fabricants d’instruments et équipements pour atmosphères explosives et elle est entrée en application le 1er juillet 2003. La seconde (99/92/CE) concerne les industriels qui ont des process en atmosphères explosives : elle est entrée en application le 1er juillet 2003 pour les nouvelles installations et le 1er juillet 2006, elle deviendra obligatoire pour les autres installations.
La directive 94/9/CE est souvent appelée Atex100a ou Atex95.
La directive 99/92/CE est souvent appelée Atex118a ou Atex137.