L’Onera va recevoir un prêt de 47 M€ de la part de l’Europe

Rédigé par  vendredi, 03 mai 2019 10:24

Ce financement va permettre de rénover le parc de souffleries de l’Office national d'études et de recherches aérospatiales.

Comme annoncé par la ministre des Armées Florence Parly en début d’année, Bruno Sainjon, président de l’Office national d'études et de recherches aérospatiales (Onera), et Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), ont signé le 16 avril dernier un accord de financement d’un montant de 47 millions d’euros, pour rénover le parc de souffleries du premier.

La BEI fournit ces fonds dans le cadre d’InnovFin Science, une initiative conjointe avec la Commission européenne spécifiquement conçue pour soutenir la recherche, le développement et l’innovation en Europe, et soutenue par le programme européen de recherche et d’innovation Horizon 2020. Ce financement, dans le cadre de l’Initiative européenne de Défense et de sécurité, est le premier que la BEI accorde en Europe à un organisme de défense. L’investissement va ainsi permettre de consolider les infrastructures des souffleries et de moderniser les instruments de métrologie.

« Cet engagement important de l’Etat permettra à nos souffleries de rester à la pointe de l’innovation aéronautique mondiale », affirme Bruno Sainjon. Et Carlos Moedas, commissaire européen en charge de la recherche, de la science et de l’innovation, de renchérir : « Cette opération est un nouvel exemple du soutien de la Commission européenne pour la recherche et l’innovation en UE. L’investissement aidera à atteindre les défis posés par l’aéronautique et la conquête de l’espace dans le futur, et améliorera la compétitivité de notre industrie aérospatiale. »

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jg.canuet@mesures.com - 01 75 60 28 54
Temps mort
Ce terme est surtout utilisé en régulation. Lorsque le régulateur agit sur l’organe du process, il peut se passer un délai avant que le capteur de mesure ne détecte un changement : c’est ce que l’on appelle le temps mort. Par exemple, quand vous modifiez la température de votre douche, il y a un certain retard avant que celle-ci devienne effective.