Les systèmes multi-caméras gagnent en puissance de calcul

Rédigé par  jeudi, 01 décembre 2016 17:44
 

Les performances améliorées des systèmes de vision multi-caméras In-Sight VC200 de Cognex aident à suivre la cadence des lignes de production à progression rapide et répondent aux besoins des applications à inspection séquentielle ou asynchrone.

Cognex, spécialiste américain de la vision industrielle, a développé il y a peu ce qu'il annonce comme le premier système de vision à plusieurs caméras intelligentes. Nommé In-Sight VC200, ce système de vision multi-caméras bénéficie des performances et fonctionnalités des caméras In-Sight de Cognex et surtout, il ne perd pas en puissance de calcul au fur et à mesure de l'augmentation du nombre de caméras, comme c'est le cas avec les systèmes multi-caméras classiques.

« Les systèmes à plusieurs caméras classiques utilisent des caméras d’acquisition d’images qui partagent le même processeur, dont les performances baissent à chaque caméra ajoutée. Cette technologie limite les systèmes multi-caméras actuels aux applications à acquisitions simultanées. L'In-Sight VC200 surmonte ces restrictions grâce à sa puissance de traitement qui augmente avec chaque caméra supplémentaire, multipliant le nombre d'applications d'inspection à plusieurs caméras. Ces performances améliorées aident à suivre la cadence des lignes de production à progression rapide et répondent également aux besoins des applications à inspection séquentielle ou asynchrone », explique-t-on chez Cognex.

Par ailleurs, les systèmes In-Sight VC200 disposent d'une IHM web entièrement personnalisable qui permet la surveillance et le contrôle des opérations par le biais de niveaux d'accès protégés par mot de passe. Ainsi, à partir de n'importe quel appareil doté d'un accès internet, que son système d'exploilation soit de type iOS, Android ou Windows, il est possible de réaliser à distance et simultanément par plusieurs personnes différentes (opérateur, automaticien, directeur de site, etc.) la visualisation des inspections, la modification des paramètres ou bien encore l'analyse des statistiques de performances du système.

A l'instar de tous les systèmes de vision In-Sight proposés par Cognex, les systèmes In-Sight VC200 sont faciles à configurer via logiciel In-Sight Explorer et son compatibles avec les logiciels PatMax Redline, OCRMax, etc. du fabricant.

Dernière modification le jeudi, 05 janvier 2017 13:24
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

29/05/2018 - 31/05/2018
Préventica
30/05/2018 - 31/05/2018
Enova Toulouse
05/06/2018 - 07/06/2018
Sepem Colmar
06/06/2018 - 07/06/2018
Expo Biogaz

Non classé
Mesure vibratoire de machines tournantes

Quelle que soit la machine : générateur, turbine, compresseur alternatif, diesel ou transmission, les [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Microscope électronique à transmission et à balayage Microscope électronique à transmission et à balayage
    Le Talos F200i introduit par Thermo Scientific est un microscope électronique à transmission et à balayage (S/TEM) 20-200 kV, qui peut être personnalisé pour répondre aux exigences analytiques et d’imagerie en caractéristique des matériaux de laboratoire.
    Lire la suite >
  • Système numérique de contrôle-commande Système numérique de contrôle-commande
    P { margin-bottom: 0.21cm; } La nouvelle version de PlantPAx, le système numérique de contrôle-commande (SNCC) de Rockwell Automation, intègre des fonctions intelligentes liées à la sécurité et à la productivité des opérations.
    Lire la suite >
  • Commutateurs administrables Commutateurs administrables
    Kyland a lancé deux nouvelles familles de commutateurs administrables : les Aquam 8112, 8120 et 8128 et Aquam 8612, 8620 et 8628. Conçus pour les réseaux ferroviaires, ils conviennent aussi à d’autres application où les conditions environnementales sont contraignantes.
    Lire la suite >
Positionneur
Un positionneur est un sous-ensemble d’une vanne de régulation, qui sert à assurer le positionnement du clapet d’ouverture/fermeture. Il s’agit d’un régulateur de position qui reçoit une consigne de débit envoyée par le régulateur du process ou de l’automate, la compare à la position réelle de l’obturateur de la vanne, et génère un signal pour piloter le moteur (il s’agit en général d’un servomoteur pneumatique, parfois d’un moteur élecrique) qui va positionner l’obturateur afin que le débit de la vanne corresponde à la valeur du débit demandée par le régulateur de process ou l’automate.