Deux nouvelles acquisitions pour Cognex

Rédigé par  mercredi, 11 janvier 2017 11:30
Deux nouvelles acquisitions pour Cognex Chiaro Technologies

Le fabricant américain vient d’annoncer le rachat de Chiaro Technologies et Webscan, spécialisés respectivement en vision 3D et vérification des codes-barres.

Après ceux de l’espagnol AQSense et de l’allemand EnShape, l’américain Cognex, spécialiste mondial de la vision industrielle, vient d’annoncer le rachat de deux autres sociétés. Il s’agit de ses compatriotes Chiaro Technologies et Webscan, pour un montant non dévoilé à chaque fois.

Situé à Boulder dans le Colorado, Chiaro Technologies a développé le capteur de vision 3D Cloudburst, qui assure un streaming d’images 3D temps réel et haute vitesse dans les applications où la vitesse est plus importante que la capture d’images haute résolution. Quant à Webscan, situé également dans le Colorado, à Longmont, ce fabricant est spécialisé dans les solutions de vérification de codes-barres.

« Ces deux acquisitions nous permettent d’ajouter des capacités importantes dans deux secteurs à forte croissance chez Cognex. Le capteur Cloudburst étend notre éventail d'applications et de prix en vision 3D ; la combinaison du logiciel de Webscan et de nos produits DataMan fournira la gamme la plus étendue de solutions de vérification de l'industrie », explique Robert J. Willett, président et CEO de Cognex.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Mesure physique, analyse chimique
Experts en analyses physico-chimiques

Avec plus de 35 ans d'expérience en analyse physico-chimique et une présence dans le monde entier, [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
In situ

Le test in-situ d’une carte électronique consiste à tester individuellement les composants qu’elle comporte ainsi que la qualité des connexions. L’accès électrique aux différents points de la carte s’effectue à l’aide d’une planche à clous. Le test in-situ permet de mettre immédiatement en évidence un composant défaillant. Lors du test, seul le composant ou la zone sous test est mise sous tension.
Sur les cartes les plus denses, l’accès aux points de la carte est de plus en plus difficile. Ceci a conduit les fabricants de testeurs de cartes à développer des techniques de contrôle optique (AOI) ou à rayons X. Mais, bien évidemment, on se limite ici à des contrôles d’aspects (de qualité des soudures, de marquage des composants, etc.) et on n’atteint pas la qualité d’un test électrique.
Le test in-situ est en général complété par un test fonctionnel, qui permet de s’assurer du bon fonctionnement de la carte. Dans certaines productions bien rodées, on se contente d'un test fonctionnel rapide, de type "go-no go", et on pratique éventuellement un test in-situ sur les cartes qui n'ont pas passé le test go-no go, afin de localiser le défaut et réparer la carte.