Croissance à deux chiffres pour l'allemand IDS

Rédigé par  jeudi, 30 mars 2017 17:46

Le spécialiste allemand de la vision industrielle IDS Imaging Development Systems a enregistré en 2016 une hausse de 14 %. de son chiffre d'affaires et de 19% de ses commandes. 

Pour ses 20 ans d'existence, le fabricant allemand de caméras industrielles IDS Imaging Development Systems se porte comme un charme. Basée à Obersulm, en Allemagne, Ia société annonce ainsi que son chiffre d'affaires a progressé de 14% en 2016 alors que ses commandes ont parallèlement bondi de 19%. Soit une croissance supérieure à celle du marché et dépassant largement celle annoncée par le VDMA.

IDS y voit le fruit des investissements du groupe et d'une croissance soutenue en Europe et dans la zone Asie-Pacifique. « Les bureaux de représentation ouverts en 2015 aux Pays-Bas et en Corée ont déjà atteint de très bons résultats », précise Jürgen Hartmann, fondateur et propriétaire d'IDS Imaging Development Systems (photo). A noter qu'une nouvelle filiale a été lancée au Royaume-Uni en janvier 2017. Des investissements importants ont été réalisés au siège d'Obersulm, sur le site de production notamment avec, entre autres, la mise en service d'une ligne de production propre pour les composants CMS. La surface du siège social de la société a par ailleurs été doublée en vue de la croissance à venir. Car pour 2017, IDS Imaging Development Systems s’attend aussi à une croissance à deux chiffres.

Parmi les caméras lancées récemment par la société, notons la présence de modèles avec interface USB 3.1, de caméras GigE et de la série de caméras 3D très flexibles Ensenso X. En plus de la suite logicielle maison IDS Software Suite, les futurs modèles de caméras seront aussi offerts avec la norme GigE Vision ou USB3 Vision.

IDS emploie actuellement environ 220 employés et compte des filiales aux États-Unis, au Japon et au Royaume-Uni, de même que des bureaux de représentation en France, aux Pays-Bas et en Corée.

Dernière modification le jeudi, 30 mars 2017 17:46
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

19/09/2017 - 21/09/2017
Congrès international de métrologie (CIM)
19/09/2017 - 21/09/2017
Enova Paris
27/09/2017 - 28/09/2017
Simer
03/10/2017 - 03/10/2017
Journée Technique - Accréditation NF ISO 17025
05/10/2017 - 06/10/2017
4DMIX
10/10/2017 - 10/10/2017
Journée technique du CFM
10/10/2017 - 11/10/2017
Atmos’Fair
10/10/2017 - 12/10/2017
Sepem Industries Angers
18/10/2017 - 18/10/2017
Table ronde Mesures sur l'efficacité énergétique

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Commutateur avec batterie Commutateur avec batterie
    Le BSP-360 de Planet est un commutateur Ethernet administrable. Il est conçu avec batterie pour le déploiement de réseaux de contrôle et de gestion à distance de dispositifs IP.
    Lire la suite >
  • Alimentations pour l'industrie nucléaire Alimentations pour l'industrie nucléaire
    Ametek Solidstate Control propose les Nuclear Digital ProcessPower, les premières alimentations sans interruption du marché, selon le fabricant, répondant à la classe 1E imposée dans les installations nucléaires.
    Lire la suite >
  • Panel PC robustes Panel PC robustes
    Les Panel PC APC-3072 et APC-3082 d’Aplex sont conçus pour les véhicules commerciaux et industriels, ainsi que les environnements critiques (IP66 et connecteurs M12 étanches).
    Lire la suite >
Théorème de Shannon
Il concerne la numérisation d’un signal analogique. La numérisation consiste à échantillonner le signal à une fréquence donnée et à attribuer une valeur numérique à chacun des échantillons ainsi obtenus. Le théorème de Shannon dit que si on veut être sûr de ne perdre aucune informatique sur le signal, il faut que la fréquence d’échantillonnage soit au moins le double de la fréquence maximale contenue dans le signal. Ainsi, si un signal 10 Hz contient des harmoniques jusqu’au rang 20 (la fréquence maximale est alors de 20 x 10 = 200 Hz), il doit être échantillonné à une fréquence qui est au moins le double de 200 Hz, soit 400 Hz minimum.