Le fondateur de Stemmer Imaging a cédé 75,04 % de ses parts à AL-KO

Rédigé par  jeudi, 14 septembre 2017 14:57
Le fondateur de Stemmer Imaging, Wilhelm Stemmer (à gauche), avec les deux nouveaux directeurs de l'entreprise, Christof Zollitsch (à droite) et Martin Kersting (au centre). Le fondateur de Stemmer Imaging, Wilhelm Stemmer (à gauche), avec les deux nouveaux directeurs de l'entreprise, Christof Zollitsch (à droite) et Martin Kersting (au centre).
Le spécialiste allemand de la vision industrielle a récemment annoncé le rachat de 75,04 % de son capital par son compatriote AL-KO suite au retrait de Wilhelm Stemmer, son fondateur.
Le groupe familial allemand AL-KO, spécialisé dans des domaines aussi variés que la technique automobile, les outils de jardinage et la technique de l'air (ventilation, climatisation, etc.), a récemment racheté 75,04 % des parts de son compatriote Stemmer Imaging, expert en vision industrielle, suite à la décision de son fondateur, Wilhelm Stemmer, de se retirer.
« J'ai 73 ans et cela fait maintenant 44 ans que je travaille comme entrepreneur. Le temps était venu pour moi de passer le flambeau. Nous avions identifié un certain nombre d'acheteurs potentiels qui ont tous exprimé un grand intérêt envers Stemmer Imaging. Nous avons finalement arrêté notre choix sur l'office familial AL-KO », indique Wilhelm Stemmer.
 
Et pour expliquer ce choix, le fondateur de Stemmer Imaging précise que le groupe AL-KO « nous a promis son soutien total sous forme d'investissements, pour maintenir une forte croissance ». Par ailleurs, l'accord prévoit que l'équipe dirigeante de Stemmer Imaging, déjà en place depuis plusieurs années, poursuive la gestion de l'entreprise, tout en restant impliquée dans son capital à hauteur de 24,96 %.
 
L'équipe dirigeante aura ainsi à sa tête Christof Zollitsch, responsable des ventes, du traitement des commandes, du marketing et des finances, et Martin Kersting, en charge du département technique, du support, du développement logiciel, de la production et des technologies de l'information. « À part le fait que j'ai vendu mes parts, rien ne changera, ni pour nos employés ni pour nos clients ou fournisseurs », tient à souligner M. Stemmer.
 
  
 
Dernière modification le jeudi, 14 septembre 2017 14:57
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

11/09/2018 - 11/09/2018
Industrie du futur : lever les derniers doutes
20/09/2018 - 20/09/2018
Journée technique du CFM
25/09/2018 - 27/09/2018
Sepem Avignon
25/09/2018 - 28/09/2018
Micronora
03/10/2018 - 04/10/2018
Journées nationales de la mesure (J’M)
16/10/2018 - 16/10/2018
Digital Industry Summit
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris

Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Testeur de connectivité WLAN MIMO 2x2 Testeur de connectivité WLAN MIMO 2x2
    Avec l’option logicielle MX886200A-010, le testeur de connectivité sans fil MT8862A d’Anritsu permet désormais de réaliser des mesures MIMO 2x2 sur les équipements WLAN, ce qui permet d’identifier la cause des erreurs de communication et, donc, d’améliorer la qualité des équipements.
    Lire la suite >
  • Pupitre et Panel PC encastrables Pupitre et Panel PC encastrables
    P { margin-bottom: 0.21cm; } Beckhoff propose deux nouveaux Panel PC sans ventilateur (CP6600 et CP 6700) et un pupitre passif (CP6900), tous au format 10,1 pouces. Ils sont conçus pour les applications nécessitant un niveau de performance moyenne ou basse.
    Lire la suite >
  • Robot de pipetage Robot de pipetage
    Integra Biosciences a étendu sa gamme de robots de pipetage, avec l’introduction du modèle Assist Plus.
    Lire la suite >
HART
Highway Adressable Remote Terminal, terminal déporté adressable par réseau. Hart, développé à l’orgine par Fisher Rosemount (aujourd’hui Emerson Process Management) est aujourd’hui un standard universel dans le domaine des capteurs et des vannes. Ce standard a été développé à l’origine pour permettre d’accéder à distance (par exemple depuis le système de contrôle-commande) aux informations numériques contenues dans les capteurs et les vannes. La liaison est bi-directionnelle : il est par exemple possible de paramétrer l’échelle de mesure du capteur (depuis le système de contrôle-commande, évitant ainsi à un opérateur d’avoir à se déplacer) ou de lire les informations de diagnostic présentes dans le capteur.
Hart doit son succès au fait que les informations numériques en question sont envoyées sur la liaison analogique 4-20 mA tout à fait classique du capteur ou de la vanne. Pour le mettre en œuvre, il n’est donc pas nécessaire de remettre en cause le câblage existant. Le succès de Hart a sans doute freiné la pénétration des bus de terrain dans les applications de process.