Techway associe acquisition et traitement d’images dans une même carte

Rédigé par  vendredi, 17 novembre 2017 10:02
Conçue pour les applications multicaméras, la DragonEYE de Techway réalise le prétraitement des images acquises à l’aide d’une technologie FPGA embarquée, afin de décharger le PC dédié de cette tâche.
Avec les nouvelles solutions de vision industrielle, telles que la vision 3D ou les applications multicaméras, il est nécessaire de traiter un nombre toujours plus important d’informations qui ne doit en aucun cas être limité par les capacités de traitement des PC dédiés. Pour pallier ce problème sont apparues les caméras dites « intelligentes », c’est-à-dire intégrant en leur sein des capacités de pré-traitement d’images.
 
Avec sa carte DragonEYE dévoilée lors du dernier salon Enova, Techway propose une alternative intéressante en déportant « l’intelligence » sur une carte d’acquisition d’images multivoies au format PCIe dédiée aux applications multicaméras. L’acquisition et le prétraitement d’images sont effectués en temps réel par la DragonEYE grâce à son « Vision engine » qui embarque une technologie FPGA, déchargeant ainsi le PC dédié de cette tâche sans pour autant avoir à se doter de caméras « intelligentes ».
 
Ces cartes se déclinent en deux modèles : la DragonEYE Lite et la DragonEYE Smart. Grâce à sa technologie FPGA Artix, la première permet d’acquérir et de prétraiter en temps réel jusqu’à 4 flux GigEVision. Dotée de la technologie Zynq de Xilinx, la seconde peut acquérir jusqu’à 8 flux GigEVision et permet à l’utilisateur de la personnaliser en développant un prétraitement sur la carte, en langage C avec la bibliothèque OpenCV, et de profiter de l’accélérateur FPGA.
 
Leur production de volume est prévue pour le début de l’année 2018.
 
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Run Time
Version exécutoire d’un logiciel. La plupart des logiciels industriels comportent une version dite de “développement” qu’utilise le développeur pour créer un applicatif opérationnel. Cet applicatif est ensuite compilé et chargé dans la (ou les) machines (s) cible. C’est cet applicatif que l’on appelle le “run time”. Le run time ne peut pas être modifié (sauf les paramétrages prévus lors de la conception du logiciel). Souvent, les éditeurs de logiciels vendent une version “développement” et font payer des royalties pour les versions “run-time” (les royalties sont calculées en fonction du nombre de postes déployés).