TechwaY distribue Kaya Instruments en France

Rédigé par  jeudi, 29 mars 2018 07:33
TechwaY distribue Kaya Instruments en France Kaya Instruments

Kaya Instruments propose des cartes d’acquisition, des simulateurs de caméras, des caméras CoaXPress et fibre optique, etc.

Le français TechwaY, spécialisé dans le développement des systèmes de traitement d’images et du signal en temps réel, vient d’annoncer la signature d’un partenariat exclusif avec l’israélien Kaya Instruments, accord qui porte sur la distribution en France de l’offre de systèmes de vision au protocole CoaXPress du second.

Créé en 2008 par des professionnels de la vision et situé à Haifa, Kaya Instruments propose des cartes d’acquisition jusqu’à 8 liens CoaXPress ou fibre optique, des boîtiers d’extension CoaXPress ou fibre optique, des simulateurs de caméras et des caméras haute résolution et haut débit.

On trouve notamment les caméras Cmos Global Shutter de la série JetCam (voir photographie), de résolution de 2,1, 16 ou 25 Mpixel et de taux de rafraîchissement de 2 400 trames/s maximum, conçues pour répondre aux contraintes des espaces restreints.

Dernière modification le jeudi, 29 mars 2018 07:33
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

25/09/2018 - 28/09/2018
Micronora
25/09/2018 - 27/09/2018
Sepem Avignon
27/09/2018 - 27/09/2018
Journée technique de l'Exera
03/10/2018 - 04/10/2018
Journées nationales de la mesure (J’M)
11/10/2018 - 11/10/2018
Journée technique de l'IO-Link France
16/10/2018 - 16/10/2018
Digital Industry Summit
18/10/2018 - 18/10/2018
Les Assises du MES
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Boundary Scan
La technique “boundary scan” (balayage de la périphérie) est pratique pour accéder individuellement aux circuits intégrés numériques présents sur une carte électronique. Les différentes broches des composants et les différents composants sont raccordés sur un bus spécialisé (Boundary Scan) accessible depuis le connecteur de la carte. Cette technique permet de réaliser de la programmation in-situ de composants (mémoires et micro-contrôleurs) et de tester ces composants. Le gros intérêt du Boundary Scan est d’éviter de recourir au traditionnel lit à clous, encombrant, peu flexible (il faut en développer un pour chaque type de carte à tester) et coûteux. Revers de la médaille, cette technique impose d’utiliser des versions Boundary Scan des composants classiques, qui nécessitent plus de surface sur le silicium et sont donc plus onéreuses.
Le terme Boundary Scan est également connu sous le nom de JTAG et il fait l'objet d'une norme (IEEE 1149.1).