Une croissance de 14% prévue sur le marché des capteurs de vision

Rédigé par  vendredi, 14 juin 2019 15:45

Selon Research and Markets, ce marché mondial étudié jusqu'en 2026 devrait être boosté par l’industrie de l’électronique et les technologies de pointe, avec une forte demande de la Chine et de l’Inde.

Le rapport du cabinet d’analyse Research and Markets sur le marché mondial des capteurs de vision pour l’automatisation industrielle révèle que les 2,12 milliards de dollars générés en 2017 devraient atteindre 6,9 milliards $ en 2026, suivant un taux de croissance annuel composé (CAGR) de 14 %. Les capteurs pris en compte pour cette étude sont ceux constitués d’une caméra, d’un éclairage et d’un contrôleur intégrés dans une même unité, utilisés pour déterminer la présence, l'orientation et la qualité de pièces.

Parmi les principaux moteurs de croissance de ce marché, l’étude relève l’expansion de l’industrie électronique et l’évolution rapide des technologies de pointe pour l’automatisation. Des facteurs quelque peu modérés par les coûts de développement et d’installation élevés.

Au niveau des types d’application, la lecture de codes devrait connaître une hausse significative durant la période, répondant notamment à la demande de l’industrie automobile. Cela concerne l’identification et le traçage de pièces pour les flux de production, la logistique et la sérialisation.

La zone Asie-Pacifique est attendue en tête de ce marché mondial, portée par la croissance des industries électroniques et manufacturières, en particulier en Chine et en Inde.

Enfin, l’étude examine une vingtaine de fournisseurs, à savoir Sick, Cognex, Sensopart, Balluff, Teledyne, Omron Microscan, Basler, Keyence, Aquifi, Baumer, Micro-Epsilon, Ximea, Ifm, Sualab, Wenglor, Leuze, Datalogic, Qualitas, Turck et Isra.

Dernière modification le vendredi, 14 juin 2019 15:45
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

24/09/2019 - 26/09/2019
CIM 2019
24/09/2019 - 26/09/2019
Forum de l'électronique
24/09/2019 - 26/09/2019
Measurement World
08/10/2019 - 10/10/2019
Sepem Industries Angers
10/10/2019 - 10/10/2019
Journée technique du CFM

Capteurs et transmetteurs
Proline Promag P 100 et Proline Promass P 100

Le Promag P 100 est destiné aux applications chimiques et de process avec liquides corrosifs et températures [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
API

Ce sigle a deux sens, l’un qui s’applique à l’univers des automatismes, l’autre à l’univers de l’informatique.

  • Automate Programmable Industriel. Les API sont des ordinateurs dédiés aux applications d’automatismes. A la différence des ordinateurs de bureau, il n’y a ici ni clavier ni écran (du moins pour les API classiques). Il y a par contre un grand nombre d’entrées/sorties (sur lesquelles sont raccordés les capteurs et actionneurs). Autre différence importante, la programmation se fait avec des langages spéciaux conçus pour les automaticiens (décrits dans la norme IEC 1131.3).
    On le voit, cela n’a pas grand-chose à voir avec un automate au sens commun du terme. Une autre définition avait été proposée par des professionnels (“Contrôleur logique programmable”) mais elle n’a pas eu de succès.
    Le correspondant anglais de API est PLC (Programmable Logic Controller). 
  • Application Programming Interface, interface de programmation d’applications. A l’origine, une API (ou un jeu d’API) est une couche logicielle au travers de laquelle une application peut accéder de façon standardisée aux ressources d’un système, sans qu’elle en connaisse les détails internes. Elle est donc utilisée par les développeurs d’applications et implantée sous une forme concrète sous la forme d’appels système, de fonctions C ou, sous Windows, de DLL (Dynamic Link Libraries). Mais aujourd’hui, le concept d’API s’est généralisé à tout type d’interface logicielle plus ou moins standard : API de système d’exploitation, API pour couches d’accès au réseau, API entre deux entités logicielles distantes, etc. (Définition Electronique International Hebdo)