Technologies de vision industrielle: le Made in Europe se porte bien

Rédigé par  mercredi, 14 décembre 2016 10:17

C’est le bilan dressé par la fédération allemande VDMA pour l’année 2016, faisant ressortir une hausse de 8 % des revenus générés par les ventes mondiales de technologies européennes de vision industrielle dans le monde, croissance portée par la course pour l’automatisation dans un contexte de transition vers l’Industrie 4.0.

A l’occasion du salon Vision qui s’est tenu en novembre dernier à Stuttgart, la VDMA, fédération allemande des constructeurs de machines et d'équipements, a communiqué ses prévisions de résultats des fournisseurs européens de technologies de vision industrielle en 2016. Il en ressort une hausse du chiffre d’affaires attendue autour de 8 %, sachant que cette industrie affiche une forte croissance depuis plusieurs années, tendance qui devrait se poursuivre en 2017.

Ce dynamisme est porté par plusieurs facteurs et la VDMA cite en premier lieu le contexte de transition vers l’Industrie 4.0, où les équipements de vision industrielle jouent un rôle clé, avec les technologies « Made in Europe » très prisées dans la course mondiale pour l’automatisation. Au niveau sectoriel, c’est l’industrie automobile qui reste le premier client de l’Europe en générant 20 % du chiffre d’affaires global. Les études soulignent cependant la demande croissante pour des applications non industrielles, telles que des systèmes de trafic intelligents, des appareils médicaux ou des équipements de surveillance.

En matière de technologies, la demande de caméras représente la plus grande part des revenus avec 30 % du chiffre d’affaires, en hausse de 9 %. Le marché des systèmes de vision se montre moins dynamique avec une croissance de 6,5 %.

Quant à la répartition géographique, c’est l’Allemagne qui est le principal client des fournisseurs européens de machines de vision industrielle, en assurant un tiers des revenus. Viennent ensuite les Etats-Unis (14 % du CA) et la Chine (8 %).

Dernière modification le jeudi, 15 décembre 2016 10:18
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Non classé
Mesure vibratoire de machines tournantes

Quelle que soit la machine : générateur, turbine, compresseur alternatif, diesel ou transmission, les [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Logiciel de maintenance prédictive Logiciel de maintenance prédictive
    L'application FactoryTalk Analytics for Devices de Rockwell Automation vise à éviter les temps d'arrêt, via l'analyse des réseaux de systèmes de contrôle local. L'application détecte et analyse tous équipements communiquant sur EtherNet/IP.
    Lire la suite >
  • Passerelle pour objets connectés industriels Passerelle pour objets connectés industriels
    Axiomtek propose désormais la passerelle ICO300-83Bpour l'Internet des objets industriels (IIoT). Intégrant un processeur Intel Atom et un système d'exploitation Microsoft Windows 10 IoT ou Linux, elle est conçue pour les environnements difficiles et les applications telles que la gestion intelligente de l'énergie ou des automatismes.
    Lire la suite >
  • Borniers relais d'entrées/sorties Borniers relais d'entrées/sorties
    La série de borniers relais G70V d'Omron comporte désormais des modèles avec bornes de connexion interne, pour une meilleure efficacité de câblage.
    Lire la suite >
AIT

Advanced Intelligent Tape, format d’enregistrement numérique sur bande magnétique. Introduit par Sony en 1996, il présente des performances supérieures à celles du format DAT en termes de vitesse et de capacité d’enregistrement. La technique AIT est notamment utilisée pour l’enregistrement de mesures réalisées dans le cadre d’essais.
Il existe déjà plusieurs variantes d’AIT :

  • AIT-1 : capacité de 25 Go au départ, portée à 35 Go (90 Go en compressé). Le débit est de 4 Mbps (10 Mbps en mode compressé)
  • AIT-2 : capacité de 50 Go (130 Go en mode compressé), avec un débit de 6 Mbps (15,6 Mbps en compressé)
  • AIT-3 : capacité portée à 100 Go, avec un débit de 12 Mbps (en mode compressé, les chiffres correspondants sont de 260 Go et 31,2 Mbps)