Stemmer distribue un nouveau système d’inspection d’assemblage

Rédigé par  vendredi, 07 décembre 2018 16:00

Le système de vision Ricoh SC-10 assiste les opérateurs sur les lignes d’assemblage en fournissant des instructions de montage et contrôlant la bonne exécution étape par étape.

Déjà déployé sur des lignes de fabrication au Japon, le système d’inspection par caméra Ricoh SC-10, conçu pour assister l’homme dans des tâches d’assemblage, est désormais disponible en Europe chez le spécialiste allemand de la vision industrielle Stemmer Imaging. Cet appareil, qui embarque une caméra couplée à des fonctions de reconnaissance d’images et de contrôle, fournit des instructions de montage aux opérateurs et vérifie le bon déroulement de chaque étape.

Visant un fonctionnement simple et autonome, le système SC-10 affiche un ensemble d’instructions d’assemblage sur un écran connecté à la caméra via une interface HDMI. Après chaque action de l’opérateur, l’appareil compare le résultat obtenu avec l’image correcte qu’il a en mémoire. Il dispose pour cela de fonctions d’identification d’éléments mal disposés ou manquants, ainsi que de comparaison de motifs, de couleurs et de textures.

Installée sur des chaînes d’assemblage, cette solution permet non seulement de réduire les erreurs mais aide également les opérateurs à apprendre de nouvelles tâches, tout en constituant un historique pour l’analyse et la traçabilité de chaque étape du montage. Parmi les options disponibles, notons que le SC-10 peut être associé à un lecteur de code barres afin de sélectionner les instructions de travail appropriées en fonction du numéro de série lu sur la pièce et de l’identifiant de l’utilisateur.

D’autre part, le système se décline en version standard ou à fort grossissement. Ce dernier facilite l’inspection de composants plus petits, comme par exemple sur des circuits imprimés.

Dernière modification le vendredi, 07 décembre 2018 16:00
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)