Omron sort une caméra d’inspection pour le sur-mesure de masse

Rédigé par  vendredi, 21 décembre 2018 16:21

La caméra FHV7 du fabricant japonais associe un éclairage multicolore à un capteur d’images haute résolution, afin d’effectuer rapidement l’inspection de pièces de forme et de couleur variées sur une même chaîne de fabrication.

Le spécialiste de l’automatisation industrielle Omron, lance la nouvelle gamme FHV7 de caméras intelligentes conçues pour effectuer des applications d’inspection à la fois exigentes et très diverses, sans pénaliser le rythme de production. Ces critères répondent à la tendance croissante vers le sur-mesure de masse, où des produits variés doivent être fabriqués sur une même chaîne de production, demandant souplesse, précision et rapidité pour l’inspection de pièces de couleur, de taille et de forme différentes.

Pour remplir ces multiples conditions, la gamme FHV7 dispose d’un éclairage multicolore - une première sur ce type d’équipement selon le fabricant japonais - et d’une lentille autofocus couvrant une large plage de longueur focale. De plus, un capteur 12 Mégapixels offre des images haute résolution pour l’inspection de précision de zones étendues.

D’autre part, Omron a équipé sa caméra d’un processeur double cœur quatre fois plus rapide que sur ses précédents modèles, afin de ne pas ralentir le traitement des images lorsque la précision ou le nombre de points à inspecter augmente. Toujours dans cet objectif de gain de temps, une fonction d’enregistrement accéléré permet de poursuivre les mesures tandis que les données de l’image sont sauvegardées et enfin, la compression haute vitesse assure une traçabilité complète des opérations.

Dernière modification le vendredi, 21 décembre 2018 16:21
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)