Optiques et éclairages

Optiques et éclairages mardi, 28 août 2018 16:07
P { margin-bottom: 0.21cm; }A:link { } La série d’éclairages LFX3 de Creating Customer Satisfaction (CCS), pour les applications de vision, se présente sous un format plat. Elle permet ainsi d'économiser de l'espace en comparaison des éclairages en dôme, tout en offrant les mêmes propriétés techniques.
Optiques et éclairages jeudi, 07 juin 2018 11:28
P { margin-bottom: 0.21cm; } Le nouveau système MultiSpectral de Keyence permet la mise en œuvre simple d'un éclairage tout en un et facile à piloter pour les systèmes de vision.
Optiques et éclairages mercredi, 09 mai 2018 16:21
P { margin-bottom: 0.21cm; }A:link { } Vision Engineering a lancé la gamme de loupes lumineuses Vision Luxo, modèles dédiés à l'inspection visuelle simple
Optiques et éclairages mardi, 11 juillet 2017 19:56
Pour le positionnement d’objectif ou d’optique de microscope, Aerotech propose désormais la table piezoélectrique QFocus QF-50. Elle est conçue pour les grands objectifs à ouverture numérique élevée.
Optiques et éclairages lundi, 07 mars 2016 12:53
IDS propose de nouveaux objectifs : l'objectif macro AE00126, pour une inspection détaillée d'objets proches, et un grand-angle (AE00125), qui accroît le champ de vision.
Optiques et éclairages jeudi, 29 octobre 2015 10:59
TPL Vision propose les rétroéclairages de grandes dimensions Backlight, pour les applications de robotique nécessitant l'usage d'une caméra. Ces solutions s'adaptent aux contraintes spécifiques de chaque application, à travers le choix de différentes options : dimensions, puissance lumineuse, collimation, polarisation, position du connecteur, sortie câble, nombre de trous.
Optiques et éclairages mercredi, 08 juillet 2015 10:53
Banner Engineering sort l'éclairage industriel à Led WLB92. Il diffuse une lumière uniforme pour un environnement de travail ergonomique, mais également pour des applications comme la robotique ou l'inspection.
Optiques et éclairages jeudi, 19 mars 2015 11:47
TPL Vision lance le Backlight Micro et le Coax Micro, des systèmes d'éclairage compacts destinés au contrôle qualité en micromécanique. Leur puissance lumineuse minimale de 1 000 lm fait ressortir toutes les sortes de défauts sur de petites pièces mécaniques.
Optiques et éclairages mercredi, 14 janvier 2015 22:29
Panasonic commercialises de nouveaux composants optoélectroniques, les modèles LNCT28PF01WW et LNCT22PK01WW. Il s'agit de diodes à double laser, rouge et infrarouge, intégrés dans un unique boîtier plat FLD 3 broches.

logo_80ans

20/11/2018 - 21/11/2018
Be 4.0
27/11/2018 - 27/11/2018
Automation Class Factory

Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
RAID

Redundant Array of Independent Disks, batterie redondante de disques durs indépendants. A la fin des années 1980, RAID signifiait “Redundant Array of Inexpensive Disks”, c’est-à-dire batterie redondante de disques économiques. C’était à l’époque où les gros disques d’ordinateurs étaient onéreux. Les temps ont changé et c’est la raison pour laquelle le terme Inexpensive a été remplacé par Independant. Le but des RAID est d’augmenter la performance ou de fournir une tolérance aux pannes. Développé à l’origine pour les systèmes de stockage, les Raid ont vu leurs applications s’élargir et sont désormais présents sur les PC. Le concept Raid peut être mis en œuvre avec un disque unique et à l’aide d’un logiciel spécialisé, mais les performances sont moindres qu’avec des Raid multi-disques, surtout lorsqu’il s’agit de restituer les données après une défaillance.
Raid améliore les performances des disques en interpénétrant les octets ou les groupes d’octets à travers plusieurs disques, de sorte qu’au moins deux disques sont en train de lire et d’écrire simultanément. La tolérance aux pannes est réalisée en utilisant la technique du disque miroir (duplication totale des données) comme dans RAID 1 ou en utilisant les bits de parité comme dans RAID 3 et RAID 5. Les bits de parité sont calculés en prenant un bit du disque 1 et en le combinant (fonction OU exclusif) avec un bit du disque 2, et en stockant le résultat sur le disque 3. Un disque défaillant peut être remplacé à chaud par un autre, le contrôleur RAID se charge de reconstituer les données perdues.

  • RAID 0. Les données sont réparties sur plusieurs disques de façon à améliorer la performance. Il n’y a pas de protection contre les pannes.
  • RAID 1. Les données sont toutes écrites en miroir sur deux disques distincts. Solution qui offre la meilleure fiabilité mais double le coût du stockage.
  • RAID 2. Les bits (plutôt que des octets ou des groupes d’octets) sont répartis sur plusieurs disques.
  • RAID 3. Les données sont réparties sur trois ou davantage de disques. Tous les disques travaillent en parallèle, ce qui assure une vitesse de transfert très élevée. Les bits de parité de parité permettent de reconstituer les données en cas de panne de l'un des disques physiques.
  • RAID 4. Similaire au Raid 3 mais chaque disque est géré indépendamment. Peu utilisé.
  • RAID 5. Le plus largement utilisé. Les données sont réparties sur trois ou davantage de disques afin d’augmenter les performances, et les bits de parité sont utilisés pour la tolérance aux pannes. Les bits de parité permettent de reconstituer les données en cas de panne de l'un des disques physiques.
  • RAID 6. Le plus fiable mais il est peu utilisé. Similaire à RAID 5, mais ici le contrôleur effectue les calculs de deux bits de parité différents, ou le même calcul sur deux sous-ensembles de données qui se chevauchent.
  • RAID 10. Combinaison de RAID 1 et RAID 0. RAID 0 est utilisé pour la performance et RAID 1 est utilisé pour la tolérance aux pannes.