10 ans de partenariat entre le CAN in Automation (CiA) et l'Ethernet Powerlink Standardization Group (EPSG)

Le 30/08/2013 à 0:00  

Le partenariat étroit entre le CAN in Automation (CiA) et l’Ethernet Powerlink Standardization Group (EPSG) fête cette année ses 10 ans d’existence. Ces deux organisations d’utilisateurs à but non lucratif ont fait de CANopen l'un des protocoles les plus répandus et les plus présents sur de nombreux marchés, tant sur les infrastructures CAN classiques que sur les réseaux basés sur Ethernet. A cette occasion, les directeurs de ces deux organisations se sont exprimés pour rappeler la complémentarité entre les technologies CANopen et Powerlink.

 

"CAN (Controller Area Network) est un bus série développé à l’origine pour les applications automobiles et standardisé dans le cadre des normes internationales ISO 11898. Au total, 800 millions d’interfaces CAN environ seront vendues cette année. CANopen est un protocole destiné aux couches hautes de la communication et utilisé sur CAN et Powerlink ainsi qu’avec d’autres technologies de communication dédiées à l’embarqué. Il inclut la couche application, le profil de communication, ainsi que des profils d’application, d’équipements et d’interfaces. Normalisée au plan international (EN 50325-4), l’interface CANopen et ses profils offrent des possibilités de configuration multiples ainsi qu’un niveau d’interopérabilité sans équivalent. C’est pourquoi les réseaux CANopen sont mis en œuvre dans des applications très diverses comme par exemple le contrôle de machines, les équipements médicaux, les véhicules sur rail, les machines mobiles, l’électronique maritime, les automatismes de bâtiment, la production d’énergie, ou encore les systèmes embarqués", rappellent les deux organisations.

 

L’activité du CiA est entièrement consacrée à la couche liaison de données de CAN et au protocole CANopen. Enregistrée à Nuremberg en Allemagne, cette organisation d’utilisateurs et de fabricants compte actuellement 580 sociétés membres. "Nous voyons un avenir radieux pour les réseaux CANopen basés sur CAN, notamment du fait de leur robustesse et de leur fiabilité, mais aussi parce que le protocole CAN Improved (connu aussi sous le nom CAN FD) permet des débits de données jusqu’à 8 Mbit/s. Parallèlement, nous sommes aussi heureux de notre partenariat étroit avec l’EPSG car il permet aux applications sur réseau Ethernet Industriel de bénéficier de l’apport du protocole CANopen," affirme Holger Zeltwanger, directeur général du CiA (à gauche sur la photo).

 

Les auteurs des spécifications pour le protocole Ethernet Industriel Powerlink ont décidé d’utiliser la couche application et les profils de CANopen pour assurer l’interopérabilité avec ce standard bien établi. Pour les applications nécessistant une bande passante élevée, ceci permet une migration plus aisée et moins coûteuse en terme de logiciel par rapport aux solutions Ethernet Industriel n’intégrant pas CANopen. "Pour les utilisateurs, le partenariat fort entre l’EPSG et le CiA est particulièrement bénéfique car il leur permet de combiner la stabilité et la fiabilité du protocole CANopen avec les remarquables performances de Powerlink", indique pour sa part Stefan Schönegger, directeur Général de l’EPSG (à droite sur la photo).