A l'été, le Gimélec tempère son optimisme sur la croissance de ses activités

Le 28/07/2008 à 0:00  
default-image-3077

Selon le Gimelec , la persistance de certains mauvais résultats de conjoncture économique devient préoccupante pour les industries de l’équipement électrique et des automatismes. L’augmentation continue des prix des matières premières, la morosité de
l’industrie, la baisse des permis de construire en France et le resserrement des
crédits bancaires sont autant de facteurs de risque qui pourraient perturber
l’évolution de l’activité de la profession dans les prochains mois.

En France, l’ensemble des ventes reste en progression mais à un rythme plus modeste qu’en 2007. Le ralentissement des nouvelles constructions de bâtiments modère la croissance des ventes d’appareillage et d’équipements de distribution basse tension et
altère la visibilité de la profession sur l’évolution de l’activité pour les prochains mois.
Toutefois, des projets d'entretien ou liés à l’amélioration de l’efficacité énergétique
des bâtiments compensent en partie cette tendance. Ainsi, les systèmes de contrôle et de Gestion Technique de Bâtiment, sollicités pour optimiser les consommations
énergétiques, s’inscrivent en croissance tout comme les systèmes d’énergie secourue qui améliorent la disponibilité, le contrôle et la sécurité de l’énergie électrique.

L’activité sur le marché de l’industrie demeure quant à elle plutôt stable. Des
investissements de modernisation et d’amélioration des process notamment dans
l’agroalimentaire ou la pharmacie permettent à l’ensemble des ventes de produits,
systèmes et solutions d’automatisme, de contrôle industriel et d’entraînement de rester bien orientées
. Le secteur des éco-industries (eau, environnement…) demeure lui aussi porteur pour les ventes de produits d’instrumentation de procédé et de systèmes de contrôle-commande.

Sur le marché de l’énergie, des investissements centrés sur le réseau électrique
donnent un certain élan aux ventes de matériel et de systèmes de transport et de
distribution de l’électricité. Un projet d’expérimentation pour le déploiement de
compteurs communicants vient d’être lancé par ERDF (Electricité Réseau Distribution
France) permettant de simuler une généralisation de cette technologie en France. Par
ailleurs, la mise en conformité des parcs avec la réglementation sur les PCB/PCT (PolyChloroBiphényles PolyChloroTerphényles) permet aux ventes de transformateurs de distribution de rester bien orientées.

A l’international, la tendance est elle aussi, dans l’expectative face au ralentissement
de l’économie mondiale. Les industries de l’équipement électrique et des
automatismes continuent néanmoins d’afficher une croissance positive tirée
notamment par une demande forte des pays producteurs d'hydrocarbures ou des pays
en développement en infrastructures (énergie, eau, oil & gaz, environnement et
transport).
(juillet 2008)

 

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap