ABB récupère 950 M$ de la vente de Lummus Global

Le 04/09/2007 à 0:00  
default-image-3077

La nouvelle était attendue depuis pas mal de temps : ABB, qui souhaite se focaliser sur les automatismes industriels et les équipements électriques, cherchait un repreneur pour son activité Lummus Global. C'est chose faite : celle-ci a été cédée pour 950 M$ à Chicago Bridge & Iron Company (CB&I) qui, comme son nom ne l’indique pas, est basé aux Pays-Bas. Spécialisée dans la conception d'installations destinées aux industries pétrolière, chimique et gazière, Lummus Global emploie environ 2.400 personnes pour un chiffre d’affaires d’environ un milliard de dollars (988 M$ en 2006).
ABB s’est donné le temps pour revendre cette activité. Rien ne pressait, il est vrai, car le groupe helvéto-suédois affiche une santé retrouvée, après avoir été en perdition au début des années 2000 puis avoir réussi l’an passé à trouver un arrangement pour éviter les menaces de lourdes condamnations dans le cadre des poursuites engagées par des collaborateurs exposés à l’amiante (il s’agissait d’employés de Combustion Engineering, qu’ABB avait racheté sans soupçonner que surgirait un jour ce problème de l’amiante).
Reste maintenant à savoir ce qu’ABB va faire de la manne que représente la vente de Lummus. Tout porte à croire qu’elle va chercher à se renforcer sur un de ses deux cœurs de marché, là où certains de ses concurrents (Siemens, notamment) sont particulièrement actifs. ABB, on le sait, a une très forte expérience des opérations de croissance externe, même si celle-ci n’a pas toujours été positive (sa boulimie avait failli l’étouffer…) (Septembre 2007)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap