ABB va acquérir Thomas & Betts

Le 03/02/2012 à 0:00  
default-image-3077

[exclus="C++"]ABB poursuit son expansion outre-Atlantique. Après l’acquisition du fabricant de moteurs électriques Baldor fin 2010, le groupe suisse va acheter Thomas & Betts pour 72 dollars par action en numéraire, soit un total d’environ 3,9 milliards de dollars. La société américaine est spécialisée dans les produits basse tension qui dispose selon ABB d’une offre complémentaire à la sienne. « C’est une entreprise bien gérée, avec des marques fortes et d’excellents canaux de distribution sur le plus grand marché des produits basse tension du monde», indique Joe Hogan, pdg d’ABB.
L’association des composants électriques de Thomas & Betts aux produits de protection, contrôle et mesure basse tension d’ABB créera une offre basse tension plus étendue qui sera proposée par plus de 6000 points de distribution et grossistes en Amérique du Nord, ainsi que par les canaux de distribution d’ABB en Europe et en Asie. Grâce à cette palette d’équipements élargie et le renforcement de son réseau de distribution, le groupe suisse double son champ d’action en Amérique du Nord.
Thomas & Betts
, qui conservera son siège social à Memphis, Tennessee, emploie environ 9400 personnes et dispose d’unités de production dans 20 pays. En 2011, son résultat net avant intérêts, impôts et amortissements devrait atteindre 390 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires estimé à 2,3 milliards de dollars.
Sa gamme de produits basse tension est composée de connecteurs, de fourreaux et de dispositifs de raccordements pour le bâtiment, ainsi que des systèmes de gestion par câble à destination des marchés de l’industrie et des services publics. Elle complète le matériel de la division Produits Basse Tension d’ABB tels que les disjoncteurs et interrupteurs.
Thomas & Betts fournit également des pylônes pour le transport d’électricité et produit également des appareils de chauffage, de ventilation et de climatisation. Ce qui constituent deux nouveaux domaines de compétence pour ABB mais qui restent liés à son cœur d’activité dans l’électricité et l’automatisation.
La transaction est suspendue à l’approbation par les actionnaires de Thomas & Betts ainsi qu’aux approbations réglementaires d’usage. La conclusion de cette transaction est attendue pour la mi-2012.

 - 03 février 2012 -

 

 

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap