Agilent revendique son leadership sur le marché des numériseurs

Le 22/09/2008 à 0:00  
default-image-3077

Fin 2006, Agilent Technologies s’offrait Acqiris et PXIT. La première société est spécialisée dans les cartes de numérisation et d’analyse du signal à très hautes performances (travaillant à plusieurs gigahertz) aux formats PCI, CompactPCI et PXI, la seconde en instrumentation au format PXI.
Leurs produits sont venus compléter le catalogue de solutions d’acquisitions de données d’Agilent Technologies. Résultat, selon une étude de Prime Data, le groupe américain, qui est sans conteste le numéro un mondial sur le marché de l’instrumentation de test électronique, est devenu en 2006 leader sur le marché des numériseurs. Il détiendrait 29% de part de marché (26,4 M$ de ventes) contre 25% et 12% pour respecivement les deuxième et troisième acteurs du secteur.

La semaine dernière, lors de sa conférence de presse européenne, la firme Agilent Technologies a annoncé qu'elle entend conforter sa position dans ce domaine sans privilégier les technologies d’acquisition particulières. Si Kari Fauber, responsable marketing de la division produits de système de la société, a reconnu que les numériseurs VXI sont en perte de vitesse, elle a assuré que son entreprise « va continuer à étoffer sa gamme de numériseur dans des formats aussi variés que des modules USB, des boîtiers LXI ou des cartes PCI, PXI, PCIexpress, etc. Des numériseurs  PXI seront également proposés si l’application du client le réclame. »

Agilent Technologies a annoncé à cette occasion la première famille de cartes d’acquisition au format PCI conçue par son équipe depuis l’acquisition d’Acqiris. Celle-ci comprend des modèles de deux voies offrant une bande passante de 200 MHz, 500 MHz et 1 GHz, une vitesse d’échantillonnage de 0,5 à 2 Géch./s et une résolution de 8 bits.
Par ailleurs, Agilent Technologies lancera, à l’occasion du salon allemand Electronica, son premier boîtier numériseur au format LXI. L’entreprise américaine veut se positionner sur tous les créneaux de l’acquisition de données depuis les numériseurs hautes vitesses (jusqu’à 8 Géch./s) et/ou haute résolution (10 à 16 bits) jusqu’aux cartes ou modules d’acquisition exigeant des cadences et des résolutions plus modestes.
(septembre 2008)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap