Automatismes : de bons résultats pour Schneider Electric…

Le 21/08/2006 à 0:00  
default-image-3077

Schneider Electric a vu son chiffre d’affaires atteindre 6.586 millions d’euros au premier trimestre, soit une croissance de 22 % par rapport à la période équivalente de 2005. Dans ce chiffre, les nombreuses acquisitions (notamment ABS EMEA, Juno Ligthing, BEI Technologies et Clipsal Asie) apportent une contribution significative de 433 millions d’euros, soit 8 % de la croissance. L’effet de change contribue pour 2,7 %. Faites les comptes, la croissance organique (donc à périmètre et taux de change constants) a atteint 11,3  % au premier semestre.
En Europe (où la croissance organique a été de 8,6 %), Schneider Electric observe que la reprise des investissements se poursuit, notamment en Europe de l’Est.
La marge opérationnelle a atteint le niveau historique de 14,3 % (gain de 1,8 % en un an). Le résultat net a progressé quant à lui de 46 %, pour atteindre 604 M€.
Compte tenu des conditions économiques et monétaires actuelles, Schneider Electric revoit à la hausse ses objectifs pour 2006 : la croissance organique pourrait atteindre 9 % et le résultat d’exploitation devrait progresser de 25 %.
Commentant ces résultats dans Les Echos, Jean-Pascal Tricoire, Président du directoire du groupe (il a succédé à Henri Lachmann au mois de mai dernier), ne comprend pas que Schneider Electric ne soit pas plus apprécié de la Bourse : « Nous observons toujours une décote, de plus en plus incompréhensible. Après notre désinvestissement de Legrand, les marchés se méfiaient de notre politique d’acquisition. Mais ces quatre dernières années, nous avons prouvé que nous sommes raisonnables dans nos achats. Nos acquisitions sont bien ciblées, elles répondent à des critères de rentabilité stricts (augmenter le bénéfice par action en trois ans). Nous avons également démontré que nous savions les intégrer. Nous avons aussi enchaîné deux ans et demi de résultats exceptionnels avec une croissance organique importante. Le modèle de croissance de Schneider Electric fonctionne très efficacement et notre potentiel de revalorisation boursière reste important ». (Août 2006)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap