Automatismes de sécurité : 2008 sera encore une bonne année pour Pilz

Le 17/06/2008 à 0:00  
default-image-3077

Cette année, Pilz fête ses 60 ans et se porte bien. Le chiffre d’affaires du spécialiste allemand de composants et solutions d’automatismes de sécurité est passé de 135 millions d’euros en 2006 à 150 millions d’euros en 2007 (dont environ 70% hors d’Allemagne). Il devrait encore progresser. « 2008 sera une bonne année pour nous, annonce Renate Pilz, p.-d.g. de l’entreprise. Nous connaîtrons encore un bon niveau de croissance mais je suis prudente pour les années à venir, nous ne sommes pas à l’abri d’une crise. »

Cette croissance est soutenue par la large gamme de produits de Pilz qui s’étend de la fourniture de composants standard jusqu’aux systèmes complets prêts à être installés chez le client. L’innovation est une autre clé du succès assure Renate Pilz qui affirme investir, depuis les années 60, 18% de son chiffre d’affaires en R&D.

Autre levier de croissance : le développement d’une activité de service. Ses divisions "conseil et ingénierie" et "formation" proposent des concepts et des solutions sur mesure relatifs au fonctionnement en toute sécurité d’un process de fabrication ou d’une machine. Cette activité représenterait aujourd’hui environ 10% des revenues de Pilz et « elle va se développer très fortement car les solutions de sécurité deviennent de plus en plus complexes. Les clients qui sont dans une logique de production ne peuvent pas suivre d’aussi près que nous l’évolution des normes. Ils réclament donc notre expertise pour assurer la sécurité de leurs installations», explique Armin Glaser de la direction du développement produit chez Pilz. En France, le service en est à ses balbutiements. « Cette activité représente à peine 1% de notre activité », rapporte Olivier Kauffmann, directeur général de la filiale de distribution française qui, elle, fête ses 40 ans cette année et réalise 10 millions de chiffre d’affaires avec un effectif d’une trentaine de personnes.
(juin 2008)

 

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap