Avec le rachat de VA TECH ELIN EBG Elektronik, Schneider Electric arrive sur le marché des variateurs de vitesse de puissance

Le 17/07/2006 à 0:00  
default-image-3077

Schneider Electric arrive sur le marché des variateurs de vitesse forte puissance : elle vient en effet de racheter la société autrichienne VA Tech Elin EBG Elektronik, qui propose notamment des variateurs de vitesse 0,4 kW à 1,5 MW, ainsi que des systèmes de restauration du réseau électrique (rephasage, compensation d’harmoniques). Cette activité a représenté une activité de 34 millions d'euros l'an dernier, pour un effectif de 114 salariés.
On rappellera que VA Tech Elin EBG Elektronik est une des multiples activités du conglomérat autrichien VA Tech que Siemens a décidé de racheter fin 2004 et pour lequel il a obtenu le feu vert de la Commission Européenne l’été dernier (moyennant la cession de l’activité hydro-électrique). Les divisions I&S (ingénierie) et PTD (transport et distribution électrique) de Siemens ont récupéré et intégré les principales activités de VA Tech. Par contre, Siemens avait laissé à part l’activité “VA Tech Elin EBG” et ne l’avait pas intégrée dans la division A&D (Automation & Drives), comme on aurait pu s’y attendre. En cédant à Schneider Electric la division “Electronik” de VA Tech Elin EBG, Siemens confirme qu'une telle intégration n’entrait pas dans ses plans.
Il faut dire que les choses n’étaient pas si simples. Va Tech Elin EBG Electronik avait des relations de longue date avec Schneider Electric et il existait même une filiale commune (60 %-40 %) entre Schneider Toshiba Inverter (la joint venture Schneider Toshiba spécialisée dans la fabrication des variateurs) et la société autrichienne.
Cette acquisition démontre que Schneider Electric, après de nombreuses acquisitions dans le domaine des automatismes de bâtiment, entend aussi se renforcer dans l’univers des automatismes. Lors d’une conférence de presse tenue au mois de juin dernier (lire l'information), les dirigeants de l’activité “motion” avaient fait part des espérances que suscitait l’arrivée toute récente de Jean-Pascal Tricoire aux commandes du groupe, compte tenu de l’intérêt qu’il avait eu par le passé pour ce domaine. Ils avaient aussi annoncé qu’ils préparaient pour l’année prochaine une offre dans les variateurs de vitesse de puissance : avec le rachat de VA Tech Elin EBG Elektronik , ils ont pris de l’avance sur le calendrier. (Juillet 2006)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap