Bioritech implante son siège social à Guyancourt

Le 10/03/2010 à 0:00  
default-image-3077

Le français Bioritech, spécialisé dans la distribution et la maintenance d’instruments scientifiques destinés à la recherche et à l’analyse physico-chimique, vient d’emménager dans son nouveau siège social à Guyancourt. Ce déménagement fait suite à l’acquisition en juin 2009 du Français par la Holding Européenne d’Instrumentation (HEI) qui détient également la société Fondis Electronic, déjà installée à Guyancourt. « Fort du rapprochement avec Fondis Electronic en termes de ressources commerciales et de complémentarité des produits, nous voulons renforcer nos services via notamment le développement de solutions globales avec l’appui d’un support client encore plus poussé », explique Vincent Magder, directeur commercial de Bioritech. La société a d'ailleurs recruté un chef produits et a repensé son site Web. Compte tenu de son positionnement sur les marchés de l’analyse de l’eau et des analyses de process en ligne, l’analyseur électrochimique portable Senso+ du français Sens-Innov et le spectromètre proche infrarouge XDS de l’américain Foss NIRSystems, jusque-là distribués par Fondis Electronic, sont venus complétés l’offre de Bioritech. Créé en 1985 et employant 11 personnes pour un chiffre d’affaires d’environ 2 millions d’euros en 2009, Bioritech représente en France l’américain OI Analytical, l’allemand Behr, l’allemand IKA, le japonais NIC, l’américain Gamry Instruments, l’allemand Eltra, le britannique NU Instruments et l’italien EuroVector. On trouve ainsi des analyseurs de carbone, des analyseurs en flux continu, des calorimètres, des analyseurs de mercure, etc.
(Mars 2010)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap