Collaboration réussie pour la protection ESD des mémoires flash

Le 29/03/2010 à 0:00  
default-image-3077

Les cartes CompactFlash sont de plus en plus utilisées dans l’industrie. De par leur grande résistance aux chocs et vibrations, elles intéressent particulièrement les automaticiens pour qui les capacités de stockage encore limitées sont suffisantes. Toutefois, un aspect était resté depuis longtemps négligé : celui de la résistance aux décharges électrostatiques (ESD, pour ElectroStatic Discharges).
Deux sociétés californiennes se sont néanmoins penchées sur le sujet. La première, Viking Modular Solutions, est un fabricant de mémoires flash et DRam (DDR, DDR2 et DDR3). La seconde, Shocking Technologies, est spécialisée dans la protection contre les décharges électrostatiques. Elle a mis au point des matériaux innovants pour l’isolation des circuits électroniques.
Le partenariat établi entre les deux sociétés visait l’utilisation de la technologie Xstatic VSD de Shocking Technologies au sein d’une carte CompactFlash de Viking Modular Solutions. Grâce à cette couche de polymère diélectrique isolant, les composants mémoire résistent à des décharges allant jusqu’à 30 kV (selon les critères de test établis pour les cartes CompactFlash par la norme CEI 61004-2), et les pins de la carte présentent une résistance huit fois supérieure à celle préconisée pour les cartes CompactFlash standard. Adrian Proctor, directeur marketing de Viking Modular Solutions, se dit « extrêmement fier du travail accompli avec Shocking Technologies » et espère voir cette solution rapidement étendue à d’autres gammes de produits. Les constructeurs souhaitent d’abord adresser le marché des téléphones mobiles, avant de s’étendre aux secteurs de l’embarqué, de l’aérospatiale/défense et de l’industrie au sens large. (mars 2010)

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap