Conjoncture favorable aux adhérents du Gimélec pour le début 2008

Le 17/06/2008 à 0:00  
default-image-3077

Selon le Gimelec (groupement des industries de l’équipement électrique, du contrôle-commande et des services associés), les perspectives d’activité des entreprises de l’équipement électrique et des automatismes demeurent bien orientées en ce début de 2e trimestre. La profession reste toutefois attentive face à l’évolution du climat général de l’économie tout particulièrement sur la forte hausse des prix des matières premières, le ralentissement de la construction et les éventuelles répercussions de la crise financière.

Le marché national continue d’être porteur, tiré par des évolutions de marchés favorables comme notamment les mises aux normes dans le domaine de la sécurité et de
l’environnement. L’analyse des rejets, particulièrement pour permettre la réduction des
émissions de CO2, favorise ainsi l’équipement en matériel de détection et instrumentation
que ce soit dans l’industrie, les infrastructures ou les bâtiments. Les services associés à
l’ensemble de ces solutions prennent eux aussi de l’ampleur. Quelques projets de
modernisation ou de renouvellement en faveur de l’amélioration de l’efficacité nergétique
et de la sécurité énergétique dans les process existants donnent un certain élan aux ventes de produits, systèmes et solutions d’automatisme, de contrôle industriel et d’entraînement.

Le marché du bâtiment tertiaire offre quant à lui un volume d’affaires consistant. La
réhabilitation technique et fonctionnelle de bâtiments existants permet aux ventes
d’appareillages et d’équipements de distribution basse tension, d’automatismes et de
systèmes d’énergie secourue, de s’améliorer. Sur le marché du neuf, bien qu’en retrait depuis quelques mois, les ventes de systèmes dits "intelligents" de contrôle et de gestion du bâtiment prolongent leur progression.

Avec le maintien des investissements d’ERDF et la mise en conformité des parcs de
transformateurs avec la réglementation sur les PCB*/PCT**, le climat dans le secteur de l’énergie reste favorable et bénéficie aux ventes de matériels et systèmes de transport de l’électricité.

A l’international, le dynamisme des secteurs de l’énergie, de l’eau, du pétrole et du gaz, de l’environnement et des infrastructures ne se dément pas et présente un fort gisement de croissance pour les entreprises de la profession.

Portée par des marchés à forte valeur ajoutée tels que les services à l’énergie et à
l’environnement, l’efficacité énergétique, la sécurité des process… l’activité des adhérents du Gimelec semble s’inscrire sur un rythme de croissance structurellement supérieur à celui de l’économie nationale. (juin 2008)