Création d’EOSSY, groupement de spécialistes français de l’embarqué

Le 19/10/2011 à 0:00  
default-image-3077

Dans les secteurs de l’aéronautique, du spatial, de la Défense, de l’énergie et des transports, les projets embarqués sont parfois d’une incroyable complexité. Pour les mener à bien, les industriels doivent s’entourer de partenaires spécialisés dans des domaines aussi divers que les calculateurs embarqués, le développement de logiciels critiques, les bancs de tests, etc. Encore faut-il savoir gérer ces multiples interlocuteurs, et être informé que telle société ou tel laboratoire a mis au point une technologie innovante... Aussi, pour promouvoir l’utilisation des nouvelles technologies en matière d’informatique embarquée et en particulier celles mises au point dans l’hexagone, une douzaine d’industriels et d’académiques français se sont groupés au sein d’une association baptisée EOSSY (l’acronyme d’Experts Offer for Safety SYstems).
« Notre objectif est d’être une véritable force de proposition pour répondre aux appels d’offres de projets embarqués tout en mettant en avant les technologies innovantes développées par nos membres, explique James Bezamat, Président d’Eossy et Président de DMAP. Cela sous-entend d’abord de faire jouer les synergies entre les membres, puis de travailler pour mettre sur pied des offres complètes. En étant à même de proposer des solutions packagées et collaboratives, comme par exemple des systèmes de commandes de vol prêts à l’emploi, nous espérons devenir un acteur de poids sur le marché des systèmes embarqués critiques. Par la suite, dès lors qu’un appel d’offres aura été identifié, un seul membre de l’association EOSSY pourra se positionner comme interlocuteur unique pour le projet et parler au nom des autres
Parmi les membres fondateurs de l’association EOSSY, on trouve des sociétés comme Altis (conception de circuits intégrés), Arion Entreprise (systèmes de communication temps réel), BeanAir (réseaux de capteurs sans fil), DMAP (blocs IP conformes à la norme DO-254), HPC Project (simulation numérique), Normal Inc. (conception d’algorithmes de sécurité), RTaW (aide à la conception de systèmes sûrs), SciLab (outils de calcul scientifique), SDI (systèmes mécatroniques). Les grandes écoles font aussi partie intégrante de l’association, à l’image de l’EISTI (Ecole Internationale du Traitement de l’Information), de l’ENSEA (Ecole Nationale Supérieure de l’Electronique et de ses Applications) et de l’ENSTA ParisTech (Ecole Nationale Supérieure des Techniques Avancées).

- 19 octobre 2011 -

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap