Création d’un Comité français de formation à la métrologie 3D

Le 16/10/2012 à 0:00  
default-image-3077

Sept grands industriels de la mesure, le Symop et le Cetim ont eu l’idée de s’associer pour élaborer et délivrer des formations à la métrologie dimensionnelle, à destination des salariés. Il en résulte la création du Comité Français de Formation à la Métrologie Tridimensionnelle (Coffmet), qui sera officiellement lancé lors du salon MesurexpoVision le 23 octobre prochain à Paris.
L’enjeu est de développer la maîtrise et l’utilisation des technologies de contrôle. « La métrologie tridimensionnelle est une composante essentielle de la maîtrise du processus de fabrication des pièces mécaniques complexes, pour l’automobile ou les énergies renouvelables, le médical, l’aéronautique ou le ferroviaire. Malgré les bénéfices considérables qu’elle offre, l’utilisation de ces technologies n’est pas optimale en France. Une des explications majeures réside dans le manque de qualification des opérateurs. La création de Coffmet, qui vise à proposer des formations adaptées, est une réponse concrète à ces besoins », explique Daniel Jullien, président de la nouvelle association.
Le Coffmet est composé de spécialistes de la métrologie (Carl Zeiss, Faro, Hexagon Metrology, Mitutoyo, Renishaw, Wenzel, Werth). Inspirée d’"Aukom", son modèle allemand, l’association dispensera des formations complètes, normalisées et adaptées à toutes les technologies de mesure. Trois niveaux sont proposés : utilisateur, métrologue et métrologue expert. Destinées aux personnes utilisant ou voulant adopter ces technologies de métrologie, les sessions Coffmet sont toutes validées par un examen et l’obtention d’un certificat. Les personnels concernés verront ainsi leur parcours professionnel valorisé : les certificats délivrés seront en effet à terme reconnus à l’international.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap