Dassault Systèmes se paie MatrixOne pour 408 millions de dollars

Le 06/03/2006 à 0:00  
default-image-3077

Le français Dassault Systèmes devrait acquérir l'Américain MatrixOne, les conseils d'administration de ces deux sociétés ayant approuvé la vente (il faut bien sûr aussi l’accord des actionnaires et des autorités de régulation des marchés). L'acquisition se fera contre la somme de 408 millions de dollars.
Cette nouvelle acquisition renforce Dassault Systèmes sur le marché des logiciels PLM où elle rivalise notamment avec l’Américain UGS, qui se développe également rapidement par croissance externe. (rachats de Tecnomatix, US Data, etc.) Le PLM (Product Life Management, en anglais) est ce que l’on appelle en français la gestion du cycle de vie des produits. Les logiciels PLM fournissent une approche permettant de gérer les informations relatives aux produits tout au long de leur cycle de vie, aussi bien les informations techniques que économiques : marketing et ventes, études, production, approvisionnement, qualité, maintenance, sous-traitance. Jusqu’ici, Dassault Systèmes proposait 4 grands logiciels dans ce domaine : Catia (ensemble du processus de conception, de l’avant projet à la maintenance), Delmia (simulation en temps réel des moyens de production), Smarteam (gestion des données techniques) et Enovia (gestion des connaissances tout au long de la vie du produit).
Selon Bernard Charlès, son p.-d.g., l’acquisition de MatrixOne va permettre à Dassault Systèmes de franchir rapidement le cap du milliard de dollars. Jusqu’ici surtout présent sur les marchés de l’automobile et de l’aéronautique, Dassault Systèmes sera désormais également plus présent sur les marchés des semi-conducteurs, des télécoms, de l’habillement et du médical. « Sur les 850 clients de MatrixOne, 60 % ne sont pas nos clients », a précisé M. Charlès. Avec MatrixOne, la société française estime qu’elle détient désormais de 12 à 15 % du marché des processus collaboratifs, estimé à 2,2 milliards de dollars.
MatrixOne a réalisé un chiffre d’affaires de 124 M$ pour son dernier exercice, avec 20 M$ de pertes. Dassault Systèmes estime que l’intégration sera facile et qu’elle va pouvoir faire rapidement des économies d’échelle de 8 M$ au second semestre 2006 et de 25 M$ en 2007.
MatrixOne vient s’ajouter à une longue liste d’acquisitions de Dassault Systèmes : SolidWorks (1997), SRAC et ACT (2001), KTI (2002) et, l’an passé, Virtools et surtout Abaqus (logiciels de simulation). (Mars 2006)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap