Directive ROHS : les fabricants d’alimentations et onduleurs ne sont pas concernés, indique le Simtec

Le 12/06/2006 à 0:00  
default-image-3077

Le Comité "Conversion d'énergie" du Simtec (le Syndicat professionnel de l'instrumentation électronique et de la conversion d’énergie) vient de publier un communiqué dans lequel il indique que les producteurs ou importateurs de matériels de conversion d’énergie (alimentations, convertisseurs, onduleurs) ne sont pas réglementairement soumis à la directive européenne RoHS (2002/96/CE). Cette directive, rappelons-le, porte sur la limitation de l’utilisation de six substances jugées nocives pour l’environnement (plomb, mercure, cadmium, chrome hexavalent, PBB et PBDE). Les matériels de conversion d’énergie proposés par les adhérents du Simtec ne figurent en effet dans aucune des catégories du champ d’application de cette directive).
Le communiqué du Simtec précise en outre que « dans le cas où ces matériels de conversion d’énergie sont incorporés dans un équipement électronique relevant du périmètre de la RoHS, en tant que sous-ensemble, il est de la responsabilité de l’intégrateur d’exiger la conformité à la directive RoHS ». Bref, d’être conforme à la directive, ça peut aider… (Juin 2006)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap