Emerson Process Management facilite l’utilisation des débitmètres Coriolis sur les fluides difficiles

Le 04/07/2006 à 0:00  
default-image-3077

Pionnier des débitmètres Coriolis (le premier modèle a été introduit en 1977), Micro Motion n’a cessé de faire la course en tête et a livré son 500 000ème modèle au mois de mai dernier. Cette division de Emerson Process Management annonce coup sur coup deux innovations qu’elle qualifie de majeures. 
La première concerne les mesures sur écoulements bi-phasiques, c’est-à-dire sur des liquides comportant des poches de gaz. Grâce à une amélioration de la conception du capteur et surtout un traitement du signal beaucoup plus rapide, la précision n’est pas altérée lorsque des poches de gaz sont présentes.
La deuxième innovation est peut-être plus importante encore et elle concerne surtout les fluides agressifs ou colmatant : elle permet de s’assurer que le capteur du débitmètre fonctionne correctement et qu’il n’est donc pas nécessaire de le démonter pour le réétalonner. L’idée est ici de réaliser des tests périodiques en excitant le tube de mesure à une fréquence plus basse que la fréquence appliquée pour faire la mesure. A basse fréquence, les variations d’amplitude du tube dépendent en effet beaucoup de la rigidité de celui-ci ; grâce à des tests périodiques, il est donc possible mettre en évidence une variation de la rigidité du tube et, à partir de là, la présence d’un abrasion ou d’un dépôt, signes avant coureur d’une dégradation des performances métrologiques. Si cette rigidité varie de manière trop importante, le capteur doit être réparé ou nettoyé, puis ré-étalonné.(Juillet 2006)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap