« Les métrologues doivent disposer des moyensdel'ambition deleurentreprise»

Le 01/02/2016 à 15:00  

Mesures. Dans le communiqué de presse annonçant ces formations, vous mentionniez que le métier de métrologue n'existe officiellement pas.Vous y allez un peu fort…

Tant que les entreprises n'identifient pas la métrologie à « sa juste valeur », c'est-à-dire tant que la métrologie n'est pas considérée comme une activité importante dans la plupart des entreprises, on restera dans un cercle vicieux.

Zeiss

Bruno Simaillaud. Il est vrai que l'expression est directe, mais, si vous consultez le site Internet de l'Apec (Association pour l'emploi des cadres, ndlr), par exemple, je suis à peu près sûr que vous ne trouverez pas de description de la fonction de responsable métrologique. Dans les faits, les entreprises ont un besoin et, de ce point de vue, on pourrait dire qu'il existe une fonction métrologique. Mais qui va avoir idée de faire une formation en métrologie dans le cursus initial ? Quand j'interviens dans une entreprise, je n'ai pas en face de moi des personnes qui ont une formation initiale relative à la métrologie. Je ne suis pas le seul à faire ce constat; tous les intervenants participant à une table ronde organisée au Congrès international de métrologie 2013 s'accordaient eux aussi sur ce fait. Je sais par ailleurs que l'Ecole des Mines de Douai a depuis mené une enquête sur les formations initiales et avait conclu, en résumé, qu'il en existait très peu et que, même quand on posait la question lors de formations en qualité, les élèves étaient un peu mal à l'aise par rapport à la métrologie. Pourtant, cela en fait partie. Suite à la publication de l'enquête de l'Ecole des Mines de Douai, des formations en métrologie se sont quand même montées. Maintenant, il va falloir attendre un peu que les premières promotions arrivent sur le marché.

Mesures. En espérant que les profils de ces diplômés correspondent aux besoins que recherchent les entreprises…

Bruno Simaillaud. Tout à fait. Il est sûr que les entreprises, ayant identifié leurs besoins et qui ont des difficultés pour recruter, y trouveront leur compte. Mais il serait effectivement intéressant de regarder si les nouveaux diplômés de ces cycles orientés «métrologie » trouvent facilement du travail sur un marché relativement petit, et sans prise de conscience évidente des entreprises pour la métrologie.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap