Environnement SA : chiffre d’affaires 2011 en hausse et acquisition en cours

Le 29/05/2012 à 0:00  
default-image-3077

Le groupe français Environnement SA, fournisseur d’instrumentation pour la surveillance de la qualité de l’air et le contrôle d’émissions principalement, vient de clore son exercice fiscal 2011 sur un chiffre d’affaires en hausse de 11,4 % comparé à l’année précédente, à 44,7 millions d’euros (M€). Les résultats passent, quant à eux, de 2,6 à 1,8 M€ sur la même période. « Malgré un contexte économique difficile, nous avons renoué avec la croissance en 2011. Le marché mondial reste porteur avec une demande soutenue en Inde, en Chine et au Brésil… même si la pression sur les prix est toujours forte et les budgets publics, particulièrement en Europe, sont à la baisse », indique François Gourdon, président d’Environnement SA. La croissance du chiffre d’affaires est en effet tirée par la bonne performance des activités du groupe en Inde (+135 % à 4,7 M€), en Russie et, dans une moindre mesure, en Chine, en Corée du Sud, aux Emirats arabes unis et aux Etats-Unis (+26 % à 6,3 M€). Les six secteurs d’activité de vente de produits de la société profitent de la croissance : +15,5 % pour l’Air ambiant (17,5 M€), +10,5 % pour les Emissions (24 M€), +2 % pour les services (16,2 M€), sachant que la part des services dans le chiffre d’affaires global est passé de 20 à 36 % en six ans…
Par ailleurs, la société vient d’annoncer son intention de racheter l’activité Instrumentation industrielle de son compatriote OTI Industrie, la transaction devant être finalisée au cours du mois de juin pour une reprise effective le 1er juillet 2012. Cette acquisition portera sur le fonds de commerce, les actifs rattachés, ainsi que le nom OTI Industrie et les salariés. Créée en 1953 et implantée à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), la société est à l’origine spécialisée dans la réalisation de systèmes de mesure et des équipements de contrôle-commande des chaufferies de moyenne et grande puissance. Suite à son rachat en 2002 par Rémy Bourdier, OTI (Omnium Technique Industriel) qui est alors devenue OTI Industrie, continue son développement dans l'optimisation des procédés industriels (notamment dans les mesures continues des rejets d’effluents gazeux dans les chaufferies urbaines) et multiplie ainsi par quatre son chiffre d’affaires (3 M€ en croissance de plus de 10 % pour l’activité Instrumentation industrielle en 2011). Pour Environnement SA, ce rachat s’inscrit dans l’élargissement de son offre à de nouveaux segments de marché et, en particulier, celui des petites installations de combustion.
- 29 mai 2012 -

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap