Eryma Group s'aggrandit et s'organise

Le 26/03/2008 à 0:00  
default-image-3077

Les choses vont vite chez Eryma. En juin 2007, Siemens décide de recentrer son activité de sécurité électronique sur la vente de produits et de mettre en vente sa filiale spécialisée Siemens Security Systems France. L'activité est reprise sous le nom de Eryma dans le cadre d'un LBO. En décembre 2007, Eryma rachète Solymatic France, spécialiste de tierce maintenance électronique et informatique au service des établissements bancaires et de la distribution. Le même mois, il acquiert également Martec. Spécialiste de la sécurité électronique et des systèmes critiques embarqués, le Groupe Martec a développé une compétence depuis vingt ans dans la conception de produits et l’intégration de systèmes pour les secteurs de la Défense et de l’Aéronautique, de la Marine et de l’Environnement, de l’Industrie et des Transports. Son savoir-faire industriel s’exerce dans le cadre de trois grands métiers et domaines d’application : les balises et systèmes instrumentaux, la sécurité physique et électronique, les systèmes temps réel et services. Regroupant 350 personnes, le Groupe Martec possède plusieurs sites en France (Paris, Lorient, Troyes), une filiale au Canada (Halifax) et un réseau de distribution couvrant plus de 60 pays.
Avec les deux entités Eryma et Martec, Eryma Group dispose ainsi d’une offre technologique  en détection d'intrusion, contrôle d’accès, vidéosurveillance et supervision, couplée à un savoir-faire en radiocommunications et systèmes embarqués. Eryma Group se positionne désormais comme un acteur  en France et à l'international en matière de solutions de sécurité des sites et de systèmes critiques en environnement sévère. Le chiffre d’affaires consolidé Eryma Group pour l’exercice 2008 devrait atteindre 120 M€.
Aujourd'hui, le groupe s'organise et se restructure. Il vient de regrouper l'ensemble des activités de conception et d’intégration de systèmes critiques de Martec (communications, systèmes mobiles et embarqués, vidéosurveillance) au sein d'une division Systèmes critiques et service (SCS). Cette division regroupe 170 personnes pour un chiffre affaires d’environ 28M€. (mars 2008)


 
 

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap