Etude Simtec : le marché français de l'instrumentation électronique baisse de 2,5% en 2008

Le 29/04/2009 à 0:00  
default-image-3077

Le Simtec a dévoilé aujourd’hui les résultats de son étude de marché de l’instrumentation 2008. Cette étude réalisée à partir des chiffres de ventes fournis par les entreprises membres du syndicat représenterait 80% du marché français du test et de la mesure électroniques.  Sans grande surprise, il accuse une légère baisse passant de 215,83 M€ en 2007 à 210,47 M€ en 2008. Cette décroissance est à mettre sur le compte de la forte chute des commandes au dernier trimestre 2008. L’indice du Simtec basé sur l’activité de 9 fournisseurs représentatifs du secteur n’a en effet pas connu son pic traditionnel de fin d’année. Il s’affaisse au contraire d’environ 20% par rapport à la même période en 2006 et 2007. Même constatation pour le 1er trimestre 2009.
Les dirigeants des entreprises adhérentes au Simtec ne cachent évidemment pas que l’année 2009 sera difficile. Toutefois, ils ne crient pas au catastrophisme. Le marché français de l’instrumentation électronique repose à hauteur de 30% sur le secteur de la défense, l’aéronautique et le spatial et à hauteur de 20% sur celui des télécommunications. Ces derniers opèrent sur des projets à long terme qui soutiennent l’activité. Par ailleurs si la production en volume de produits électroniques a disparu dans l’hexagone depuis les délocalisations des usines de téléphones portables, la France conserve une spécialisation sur la conception et la fabrication de solutions professionnelles à forte valeur ajoutée. Si l’électronique automobile est aujourd’hui sinistrée, les acteurs du test et de la mesure peuvent toujours compter sur le domaine de l’éducation et de la recherche qui représente environ 8% du marché et qui ne devrait pas réduire ses investissements. Ils espèrent également « tirer profit de certaines demandes sociétales fortes qui exigeront des investissements publics pour les satisfaire » : sécurité, efficacité énergétique, infrastructure numérique, etc.
(avril 2009)

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap